18 novembre 2014 - Assemblée générale/Troisième commission - Droits de l’homme en Syrie - Intervention de M. Alexis Lamek, représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations unies

Madame la Présidente,

Je prends la parole pour prononcer une déclaration d’ordre général sur le projet de résolution L.31.

Depuis plus de trois ans, le régime syrien fusille, torture et bombarde sa population sans relâche, employant de nouvelles armes plus destructrices et plus inhumaines chaque année. Les attaques chimiques et au chlore, l’utilisation de bombes à baril contre la population civile se sont déroulées dans un climat de totale impunité, sans que la justice internationale ait pu être saisie.

Cette répression sanglante a fait plus de 191.000 morts, dont plus de 10.000 enfants.

Les atrocités commises par Daech dans la région n’ont fait qu’empirer encore la situation et le calvaire du peuple syrien. Les femmes en sont les premières cibles : violences sexuelles, esclavage, travail et conversions forcés sont devenus leur quotidien.

La situation humanitaire catastrophique a forcé plus de trois millions de Syriens à fuir leur pays et plusieurs millions de personnes à dépendre de l’aide humanitaire. Dans ce contexte, la résolution présentée par plusieurs Etats de la région, et co-parrainée par plus de 60 pays envoie un message clair :

D’une part, elle condamne fermement les violations massives et systématiques des droits de l’Homme et du droit international humanitaire commises par les autorités syriennes et par Daech, sans passer sous silence les abus des droits de l’homme commis par l’opposition.

D’autre part, elle permet à la communauté internationale d’exprimer sa solidarité avec le peuple syrien, ainsi qu’avec les Etats voisins affectés par la crise humanitaire.

Enfin, cette résolution permet d’apporter le soutien de la communauté internationale au nouvel Envoyé Spécial, M. Staffan de Mistura. La tâche qui l’attend est immense et il aura besoin du soutien et de la mobilisation de tous.

Pour ces raisons, nous soutenons le projet de résolution L.33 et incitons toutes les délégations à faire de même.

Je vous remercie.

Dernière modification : 26/02/2015

Haut de page