Commémoration de l’enlèvement des lycéennes au Nigéria [en]

Il y a un an, plus de deux cents jeunes lycéennes étaient sauvagement enlevées à Chibok par Boko Haram.

Devant cet acte barbare qui prenait délibérément pour cible des femmes dans un lieu consacré à la transmission du savoir, et par là-même l’avenir d’une nation, notre émotion reste toujours aussi forte. Les auteurs de ces crimes devront répondre de leurs actes face à la justice.

Dès que la nouvelle de cet enlèvement a été connue, la France s’est associée étroitement aux efforts du Nigéria pour les retrouver. Le 17 mai 2014, un sommet des chefs d’États de la région a été organisé à Paris sur la sécurité au Nigéria, à l’issue duquel un plan d’action a été adopté.

Aujourd’hui, notre détermination à lutter contre Boko Haram avec les pays du bassin du lac Tchad demeure intacte. Nous apportons notre plein soutien au président-élu Muhammad Buhari pour mener à bien cette tâche.

Plus que jamais, la France se tient aux côtés du peuple nigérian dans la lutte contre le terrorisme.

Dernière modification : 23/04/2015

Haut de page