Ne laisser personne de côté en Haïti

Intervention de Monsieur Alexis Lamek, représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations unies - Réunion de l’AGNU sur la nouvelle approche contre le choléra en Haïti - Conseil de tutelle - 1er décembre 2016

Monsieur le Président de l’Assemblée générale,
Monsieur le Secrétaire général,

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier pour l’Organisation de cette réunion consacrée à la nouvelle approche du Secrétaire général pour la lutte contre l’épidémie du choléra en Haïti.

Je voudrais commencer par rendre un hommage fort à l’engagement personnel du Secrétaire général et de ses équipes pour définir les lignes d’une approche volontariste de l’Organisation. Cette approche, présentée aujourd’hui par le rapport du Secrétaire général est conçue pour ne laisser personne de côté et pour démontrer notre solidarité au peuple haïtien.

Il est clair pour nous que seul un engagement de moyen terme permettra de sauver durablement des vies. A cet égard, nous saluons particulièrement dans la nouvelle approche présentée par le Secrétaire général l’investissement qui sera fait dans un système durable et équitable d’accès à l’eau salubre.

Aussi la France vous félicite, M. le Secrétaire général, pour la mise en place d’un fonds fiduciaire multipartenaire qui permettra de recueillir des moyens de financements dédiés à des actions en faveur du peuple haïtien. La France se félicite de la mise en place de ce fonds et elle y contribuera. Nous souhaitons également vivement encourager les autres Etats membres ainsi que le secteur privé et la société civile à s’y associer.

Cet engagement collectif de l’Organisation et de ses Etats membres contribuera nous l’espérons à signifier au peuple haïtien notre engagement à ses côtés afin de restaurer un système de santé et des infrastructures d’eau potable et d’assainissement dont il a tant besoin et qu’il est nécessaire d’installer pour réaliser les objectifs de développement durable pour tous d’ici 2030.

Je termine enfin en prenant note moi aussi des résultats préliminaires du premier tour des élections présidentielles en Haïti, annoncés lundi dernier. Dans l’attente de la publication des résultats définitifs prévue le 29 décembre, la France appelle elle aussi tous les acteurs politiques au respect des règles électorales.

Je vous remercie.

Dernière modification : 01/12/2016

Haut de page