Initiative pour la paix au Proche-Orient - Communiqué [en]

La France a organisé le 3 juin à Paris, une réunion internationale sur le Proche-Orient pour relancer un processus de paix israélo-palestinien dans l’impasse.
Initiative pour la paix au Proche-Orient - Communiqué conjoint - 3 juin 2016

Les participants se sont réunis à Paris le 3 juin 2016 pour réaffirmer leur soutien en faveur d’un règlement juste, durable et global du conflit israélo-palestinien.

Ils ont réaffirmé qu’une solution négociée des deux États est le seul moyen de parvenir à une paix durable, avec deux États, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix et en sécurité. Ils ont manifesté leur alarme face aux actions menées sur le terrain, en particulier la continuation des actes de violence et la poursuite de la colonisation, qui mettent dangereusement en péril la perspective de la solution des deux États.

Les participants ont souligné que le statu quo n’est pas soutenable et ont insisté sur l’importance qui s’attache à ce que les deux parties démontrent, par des politiques et des actions, leur réel engagement envers la solution des deux États, afin de restaurer la confiance et créer les conditions nécessaires afin de mettre fin complètement à l’occupation israélienne qui a commencé en 1967 et de résoudre toutes les questions touchant au statut final à travers des négociations directes sur la base des résolutions 242 (1967), 338 (1973), et rappelant les autres résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies et soulignant l’importance de la mise en oeuvre de l’initiative arabe de paix.

Les participants ont discuté des moyens par lesquels la communauté internationale pourrait aider à faire progresser les perspectives de paix, notamment en offrant des incitations aux parties pour faire la paix. Les participants ont aussi souligné le potentiel pour la paix et la sécurité régionales tel qu’envisagé par l’initiative arabe de paix.

Les participants ont souligné le rôle clef du Quartet et des principaux partenaires régionaux. Ils ont salué l’offre faite par les pays intéressés de contribuer à cet effort, et celle de la France de le coordonner ainsi que la perspective de tenir, d’ici la fin de l’année, une conférence internationale./.

Dernière modification : 06/06/2016

Haut de page