Journée mondiale de lutte contre le sida (1er décembre 2014)

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

A l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre le sida, la France exprime sa solidarité avec les trente-cinq millions de personnes vivant avec l’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH).

Elle salue la signature, rendue publique aujourd’hui, d’un nouvel accord entre la communauté de brevets sur les médicaments ("Medicines Patent Pool") et le laboratoire AbbVie. Ce dernier permettra l’accès à des prix abordables à un médicament antirétroviral pour enfants (lopinavir/ritonavir).

Nous sommes plus que jamais engagés dans la lutte contre le sida dans le monde. La France est le deuxième contributeur au Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui, depuis 2002, a permis à 6,6 millions de personnes d’accéder aux traitements VIH antirétroviraux. Elle a été précurseur, depuis quinze ans, pour l’accès équitable aux traitements pour les malades du sida, au Sud comme au Nord. Elle est en particulier mobilisée pour faciliter l’accès aux médicaments antirétroviraux les plus récents sous forme générique dans les pays en développement, grâce à l’octroi volontaire de licences sur les brevets.

La France rappelle à cette occasion que des résultats durables pour la lutte contre le sida et les autres pandémies nécessitent des systèmes de santé structurés. Elle salue dans ce contexte l’engagement des gouvernements africains de consacrer 15% des dépenses publiques dans le domaine de la santé.

Dernière modification : 20/01/2016

Haut de page