La MINURSO est renouvelée pour un an. [en]

Explication de vote de François Delattre, Représentant Permanent de la France auprès des Nations Unies, à la suite de l’adoption de la résolution 2285 du Conseil de sécurité renouvelant le mandat de la MINURSO pour un an

Monsieur le Président,

Je tiens tout d’abord à saluer les efforts constants de la plume américaine, qui a travaillé sans relâche pour que la résolution 2285 que nous venons d’adopter apporte une réponse à la hauteur des difficultés observées ces dernières semaines dans la relation entre le Maroc et le secrétariat général des Nations Unies concernant le traitement de la question du Sahara occidental et la MINURSO. Car l’objectif est bien de créer les conditions du retour à un climat apaisé et au bon fonctionnement de la MINURSO dans la durée, auquel nous sommes tous profondément attachés.

Grâce à la décision que nous venons de prendre, le mandat de la MINURSO est renouvelé pour un an dans l’intégralité de ses missions. Ce renouvellement était indispensable. La mission effectue un travail essentiel sur le terrain. Et je tiens à saluer le travail de la Représentante Spéciale Madame Kim Bolduc, de l’Envoyé personnel Monsieur Christopher Ross et du Secrétaire général des Nations Unies. Ils contribuent, chacun dans leurs prérogatives, à garantir le maintien du cessez-le-feu et à faire avancer la situation vers un règlement de ce différend, ce qui est nécessaire pour la population du Sahara occidental et pour la stabilité, la sécurité et la prospérité de la région, qui est confronteé par ailleurs à des défis sécuritaires majeurs.

La France continuera par conséquent à apporter son soutien au processus politique conduit par les Nations Unies visant à permettre d’avancer vers une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, conformément au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité. Sur le fond, la France considère le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 comme une base sérieuse et crédible pour une solution négociée.

A présent que le mandat est renouvelé, des mesures doivent être rapidement prises pour permettre la pleine mise en œuvre du mandat de la MINURSO. Cela passe en particulier par la résolution d’importantes questions de personnel, notamment civil, qui ont fait l’objet de discussions ces dernières semaines entre le Maroc et le secrétariat général des Nations Unies.

Le Conseil pour sa part devra continuer à suivre activement cette question et à favoriser l’établissement d’un climat de confiance et d’une dynamique positive propice aux négociations politiques dont la responsabilité incombe, pour les Nations Unies, au Secrétaire général et à son Envoyé personnel. La France continuera d’appuyer tous les efforts en ce sens.

Je vous remercie.

Dernière modification : 29/04/2016

Haut de page