La MINUSMA est une priorité stratégique [en]

Mali, MINUSMA - Intervention de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies - 29 juin 2016

Monsieur le Ministre,
Chers collègues,

Je voudrais commencer en renouvelant les condoléances et la solidarité de mon pays à l’égard de la Turquie après le terrible attentat d’Istanbul d’hier que nous condamnons avec la plus grande force.

En adoptant à l’instant à l’unanimité la résolution 2295, le Conseil de sécurité décide de deux orientations majeures :

1- Le Conseil de sécurité demande d’abord au gouvernement malien et aux groupes armés signataires d’accélérer la mise en œuvre concrète de l’accord de paix.

 Le gouvernement et les groupes armés signataires de l’accord sont engagés en effet dans une course contre la montre face à ceux - les groupes terroristes - qui veulent faire dérailler le processus de paix. Les parties signataires ont une responsabilité historique de s’entendre pour enfin apporter à la population, en particulier au Nord, les dividendes de la paix.

 Par sa résolution 2295, le Conseil de sécurité fixe une priorité stratégique pour la MINUSMA : soutenir la mise en œuvre de l’accord de paix, en particulier le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire malien.

2- Le Conseil de sécurité renforce ensuite la MINUSMA pour lui permettre de s’adapter à un environnement sécuritaire unique

Monsieur le Ministre,
Chers collègues,

 Le Conseil de sécurité a entendu la demande très forte du président malien ainsi que celle des chefs d’Etat d’Afrique de l’Ouest dont les soldats risquent leur vie sous le casque bleu pour la paix au Mali. La MINUSMA fait face à la menace de groupes terroristes. C’est un environnement exceptionnel pour une opération de maintien de la paix des Nations Unies, nous en sommes conscients et je tiens ici à réitérer nos condoléances pour tous ceux qui ont payé de leur vie leur engagement dans le cadre de la MINUSMA. Par la résolution 2295, nous décidons de donner à la MINUSMA tous les moyens pour lui permettre de s’adapter à cet environnement. La protection des civils et la sécurité des Casques bleus au Mali est notre priorité absolue.

 Plus précisément, le Conseil de sécurité renforce la MINUSMA à deux niveaux :

• Au niveau d’abord de ses moyens : nous décidons de déployer 2500 soldats et policiers supplémentaires au sein de la MINUSMA. Cet accroissement important des effectifs permettra notamment de déployer des unités militaires européennes spécialisées. Le Conseil de sécurité demande en outre de renforcer les équipements des contingents de la MINUSMA, s’agissant notamment d’hélicoptères, d’évacuation médicale, de drones, ou en encore de véhicules blindé. Il est essentiel que les pays disposant de ces capacités répondent à cet appel.

• Au niveau ensuite de son mandat : par sa résolution 2295, le Conseil de sécurité donne à la MINUSMA le mandat le plus robuste possible dans un environnement terroriste. Il autorise la MINUSMA à employer tous les moyens nécessaires pour prévenir et contrer les menaces asymétriques qui pèsent sur les civils ou sur les Casques bleus eux-mêmes.

Monsieur le Ministre,
Chers collègues,

 En adoptant la résolution 2295, le Conseil de sécurité exerce pleinement sa responsabilité en faveur de la paix et de la sécurité internationales :

• Le Conseil de sécurité assume sa responsabilité en rappelant au peuple malien qu’il est à ses côtés sur le chemin de la paix. Le Conseil a accompagné le Mali, dont l’existence même était menacée, depuis le début de cette crise en 2012. Il continuera à le faire jusqu’à ce que les maliens puissent durablement vivre en paix.

• Le Conseil de sécurité assume sa responsabilité en donnant aux Casques bleus tous les moyens pour remplir leur mission noble et essentielle dans les conditions les plus difficiles. Grâce à la MINUSMA, le Conseil de sécurité fait évoluer le maintien de la paix sur le terrain. La France a une ambition et un espoir pour les Nations unies : la France souhaite que les Nations unies puissent protéger les civils partout où ils sont menacés.

Je vous remercie./.

Dernière modification : 29/06/2016

Haut de page