Le financement de l’ONU [en]



Adoption du budget des OMP - 12 juin 2016

L’Assemblée générale vient d´adopter en 5ème commission le budget des 15 opérations de maintien de la paix (OMP) pour un montant de 7,87 milliards d´USD, et dote ainsi les Nations unies des moyens à la hauteur des objectifs ambitieux qui sont les siens. Ce budget, en diminution de 5 % par rapport à l’exercice précédent, reflète l’évolution des mandats des OMP et permet à l´organisation de poursuivre sa transformation vers un maintien de la paix à la fois plus moderne et plus efficace.

Pour la période allant du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017, l’investissement en faveur de la paix et de la sécurité permettra le déploiement de nouvelles technologies sur le terrain (drones, moyens de projection) et ainsi d’adapter les OMP aux enjeux du 21ème siècle.

L’Assemblée générale s’est également prononcée sur une série de mesures visant à améliorer l´efficacité du maintien de la paix. Notamment, les 193 Etats Membres de l’ONU ont convenu de réaffirmer la politique de tolérance zéro vis-à-vis des abus sexuels et de donner au Secrétariat Général de l´ONU les outils nécessaires pour lutter contre ces abus.

La France est le 5ème contributeur au budget des opérations de maintien de la paix. Avec près de 900 casques bleus déployés dans le monde, elle est le deuxième pourvoyeur de troupes parmi les membres permanents du conseil de sécurité. Par ailleurs, plusieurs milliers de soldats français sont déployés à titre national et apportent un appui quotidien aux opérations de maintien de la paix.

Complexe, le financement de l’ONU reflète à la fois la diversité des missions de l’organisation ainsi que l’enchevêtrement de ses structures.

3 types d’instruments assurent ce financement :

Le budget régulier

Doté pour la période 2016-2017 de 5 402 millions de dollars, le budget régulier de l’ONU est approuvé par l’Assemblée générale pour une période de deux ans. Les Etats Membres constituent la principale source de financement de ce budget à travers les quotes-parts calculées selon un barème reflétant la capacité de paiement de chaque État. Ce budget est essentiellement un budget de fonctionnement : il sert à financer les dépenses du secrétariat et les dépenses administratives de certains fonds et programmes (PNUE, ONU-Femmes, etc.). Pour la période 2016-2018 la France a été le 5e Etat contributeur avec une quote-part de 4,86%.

Les budgets des opérations de maintien de la paix

Chaque opération de maintien de la paix est financée par un compte spécial, alimenté par des contributions obligatoires. Le montant des contributions des États membres dépend d’un barème spécifique, dérivé du barème du budget régulier mais présentant une majoration pour les membres permanents du Conseil de sécurité. Le budget alloué pour la période 2015/2016 s’élève à 8 297 millions de dollars. Depuis 2016, la France est le 5e État contributeur avec une quote-part de 6,31% de quote-part.

Les fonds extrabudgétaires

Il s’agit des contributions volontaires des Etats membres : elles servent à financer des activités d’appui, de fond (par exemple en complément d’activités financées par le budget régulier) ainsi que des activités opérationnelles (coopération technique). Le montant des ressources extrabudgétaires pour l’exercice biennal 2016-2017 est estimé à 18,9 milliards de dollars, soit plus de trois fois les crédits du budget régulier.


Enfin, les fonds et programmes de l’ONU (UNICEF, PNUD, HCR, etc.) mais aussi les institutions spécialisées de l’ONU ont leur propre budget. L’essentiel de leurs ressources provient de contributions volontaires versées par des gouvernements mais aussi par des particuliers.

PNG

Dernière modification : 16/11/2016

Haut de page