Minurso : Il existe une dynamique positive pour un retour à la pleine fonctionnalité [en]

Sahara occidental/Minurso - Remarques à la presse de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies - 26 juillet 2016

Un mot sur le Sahara occidental et la MINURSO. Ces consultations interviennent à un moment important, trois mois après l’adoption de la résolution 2285 sur le renouvellement de la MINURSO.

Il existe clairement une dynamique positive aujourd’hui, comme nous l’avions déjà constaté il y a quinze jours. Les discussions approfondies entre les autorités marocaines et les Nations unies ont porté leurs fruits puisqu’un accord entre les deux parties a été conclu. Il a permis d’ores et déjà à un premier groupe de 25 membres civils de la MINURSO de revenir au quartier général de Laayoune.

Comme vous le savez, la France est très attachée à ce que la MINURSO puisse parvenir à la pleine fonctionnalité. Les progrès accomplis jusqu’à présent sont des pas significatifs dans cette direction qu’il est important d’encourager. Le chemin menant à la pleine fonctionnalité est donc bien engagé aujourd’hui.

Nous allons continuer à apporter tout notre soutien au processus politique conduit par les Nations unies, visant à avancer vers une solution juste, durable et mutuellement acceptable. Comme vous le savez, nous considérons à cet égard que le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 constitue une base sérieuse et crédible pour une solution négociée.

Je note par ailleurs qu’il existe une dynamique vertueuse positive en cours puisque le Maroc a annoncé son intention de réintégrer l’Union africaine, ce qui constituerait une contribution importante à l’intégration croissante du continent africain. Une Afrique unie est, en effet, un facteur de paix, de stabilité et de développement pour le continent comme pour le reste du monde.

***

These consultations come at a crucial moment, three months after resolution 2285 was adopted on the renewal of MINURSO.

There is clearly a positive momentum, as witnessed 15 days ago.
The in-depth discussions between the Moroccan authorities and the United Nations bore their fruit since an agreement was found between them. It has already allowed a first group of 25 civilian employees of MINURSO to return to their headquarters in Laayoune.

As you know, France is very attached to a return to MINURSO’s full functionality.

The progress that has already been made is significant and must be pursued. The road toward full functionality is well underway.

We will continue to bring our full support to the political process conducted by the United Nations, to find a fair, sustainable, and mutually acceptable solution. We consider in that respect that the autonomous plan presented by Morocco in 2007 is a serious and credible basis for a negotiated solution.

I would also like to note that there is a positive momentum as Morocco announced its intention to reintegrate the African Union, which would constitute an important contribution to Africa’s increasing integration. A united African continent is, in fact, a factor of peace, stability, and development both for the continent and the world.

Dernière modification : 26/07/2016

Haut de page