Philippe Douste-Blazy, candidat au poste de DG de l’OMS

Le professeur Philippe Douste-Blazy est le candidat de la France au poste de Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), à l’occasion de l’élection prévue en 2017.

JPEG

Quel est le rôle de l’OMS ?

L’OMS a une vocation universelle : assurer à tout être humain l’accès à la santé qui est, avant tout, un bien public mondial. Il s’agit de la seule organisation au monde disposant à la fois d’une autorité normative et d’une expertise sanitaire. C’est ce caractère unique qui lui confère une légitimité indiscutable parmi l’ensemble des acteurs de la santé mondiale.

Ainsi, le rôle de l’OMS est de :

- définir des normes techniques et des recommandations d’action en santé
- publique en toute indépendance, impartialité et transparence ;
- conseiller et soutenir les États dans la mise en place de leurs politiques
- de santé publique ;
- coordonner la réponse aux crises sanitaires ;
- plaider pour faire de la santé une priorité à l’échelle internationale.

Quelles priorités pour la candidature française ?

PNG

Santé et pauvreté

Le candidat Pr Douste-Blazy :

- Aidera les États membres, par une expertise technique, à mettre en place des systèmes de santé de base, seule condition pour l’existence d’une couverture universelle en santé.
- Incitera une coordination accrue au sein des États membres à bas revenu et revenu intermédiaire entre les ministères de l’Éducation, des Finances et du Travail afin de créer un secteur dédié à la santé fort et durable.
- Ouvrira des discussions avec les gouvernements des pays afin d’augmenter la part des ressources publiques allouées à la santé.
- Renforcera le nombre de professionnels de santé dans les pays à bas et moyens revenus :
o en facilitant leur maintien dans leur pays d’origine,
o en favorisant les travaux de la Commission de l’OMS sur la « croissance et emploi en santé » que l’Afrique du Sud copréside avec la France.
- Encouragera les dynamiques de marché pour réduire les prix des médicaments, des vaccins et des tests diagnostics dans les pays à revenus faibles et intermédiaires, comme UNITAID l’a prouvé dans le domaine du sida, de la tuberculose ou du paludisme.
- Fera de la santé maternelle et infantile une priorité en accélérant les efforts actuels dans le suivi des grossesses, la création de maternités, la formation de sages-femmes et les programmes de vaccination des enfants.
- Soutiendra la stratégie existante en matière de santé reproductive, maternelle et infantile.
- Déploiera tous ses efforts pour que la santé mentale vienne au premier plan de l’agenda international de développement.
- Créera un observatoire qui publiera, de manière périodique, un rapport sur les inégalités en santé.

Santé et prévention

Le candidat Pr Douste-Blazy :

- Fera de la prévention l’élément clef de la lutte contre les MNT, dans une approche multisectorielle, regroupant les secteurs de la santé, de l’éducation et les industriels.
- Établira des priorités permettant de mieux identifier les substances cancérigènes et de lutter contre la consommation de tabac et d’alcool.
- Renforcera le rôle de l’OMS dans les programmes d’éducation à la santé, dès l’école, centré sur deux facteurs : l’alimentation et l’activité physique.
- Soulignera davantage les liens entre santé et pollution, faisant de la santé un élément central de la lutte contre le changement climatique.
- Soutiendra la mise en œuvre de la convention tabac.
- Soulignera l’importance de l’« Urban UHC Dashboard » afin de combattre les immenses inégalités dans la couverture des services de santé des villes où vivent 3,7 milliards d’êtres humains.
- Mettra en place, en association avec ONU Femmes, des solutions financières innovantes pour accroître les investissements en matière de prévention et de réponse aux violences faites aux femmes.

Santé et sécurité internationale

Le candidat Pr Douste-Blazy :

- Développera l’aide et l’expertise apportées aux États membres afin qu’ils mettent en place le RSI. Un système d’évaluation appropriée sera développé.
- Confortera les systèmes de réponse rapide sur le terrain en cas de crises sanitaires, avec - un centre de sécurité sanitaire international, qui, en lien avec les bureaux régionaux, sera un véritable hub international d’analyse, d’expertise et de prévision et en étroite collaboration avec les programmes déjà développés par certains pays et organisations ;- des bureaux régionaux en charge de l’appui aux états membres pour évaluer les systèmes de remontées d’informations.
- Appuiera la création d’un fonds d’intervention ainsi que d’un vivier de travailleurs en santé mobilisables rapidement pour faire face à une crise aiguë et soudaine.
- Redoublera d’efforts pour lutter contre le VIH/sida, la tuberculose, le paludisme et les hépatites, notamment en favorisant les partenariats entre les agences de l’ONU, les pays membres et la société civile. Il renforcera aussi son rôle central normatif, y compris le service de préqualification des produits de santé comme la reconnaissance mutuelle pour les médicaments et les produits prioritaires.
- Renforcera l’aide aux États membres en leur fournissant un support technique en cas de crise sanitaire.
- Développera le plan d’action mondial de l’OMS adopté en 2015 en matière de lutte contre la résistance antimicrobienne en soulignant l’urgence à agir tout particulièrement devant le G20. Il encouragera la conservation des antibiotiques existants ainsi que la promotion de nouveaux antibiotiques par des actions de R&D.
- Impliquera l’OMS dans le développement du traitement informatique des données de santé. Une attention toute particulière sera apportée à la confidentialité de ces données. Aucune communauté ne devra avoir le monopole de la possession de telles données.

Santé et gouvernance mondiale

Le candidat Pr Douste-Blazy :

- Aura à cœur de garantir l’indépendance du pouvoir normatif de l’OMS vis-à-vis des intérêts susceptibles de l’influencer.
- Proposera une concertation pour assurer un alignement du siège et des régions, tout en préservant la marge de manœuvre de celles-ci sur le plan opérationnel.
- Renforcera les liens entre les services de la Direction générale et ceux des directions régionales, dans un souci de cohérence et de responsabilité renouée. Une association renforcé et régulière des directeurs régionaux aux travaux du siège participera à une meilleure intégration entre ces deux échelons.
- Proposera d’intégrer davantage les organisations non gouvernementales au travail de l’OMS et de structurer ce partenariat.
- Proposera au secteur privé non étatique un partenariat en s’assurant de l’absence de tout conflit d’intérêts. Pour cela, nous créerons un fichier transparence.
- Nouera des partenariats avec les banques de développement afin d’accroître leur appui financier à la promotion de la santé dans le monde.
- Favorisera le défléchage et l’alignement des contributions volontaires sur les priorités de l’organisation pour permettre à l’OMS d’accomplir son mandat.
- Mettra son expérience acquise dans la création d’UNITAID et de la Communauté de brevets pour promouvoir le recours à des financements innovants afin de renforcer et de pérenniser le budget de l’OMS.

Toutes les propositions de la candidature française de Philippe Douste Blazy à la présidence de l’OMS :

PNG

Plus d’informations encore sur www.dousteblazy.com.v

Dernière modification : 04/11/2016

Haut de page