Projet de résolution : financement des groupes terroristes en Syrie et en Irak (12 février 2015) [en]

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Un nouveau projet de résolution sur le financement des groupes terroristes en Syrie et en Irak, notamment Daech et le Front Al-Nosra, sera soumis cet après-midi au vote du conseil de sécurité. La France a décidé de co-parrainer ce projet, placé sous chapitre VII de la charte.

Après la résolution 2170 (2014), ce texte renforce les obligations qui pèsent sur les Etats, notamment dans les domaines suivants :

— condamnation de tout commerce direct ou indirect, en particulier de pétrole et de matériel associé, avec les individus ou groupes terroristes visés, sous peine de sanctions. Les Etats devront informer le comité des Nations unies compétent de tout transfert dans leur territoire de pétrole ou de matériel associé vers ou depuis ces groupes ;

— condamnation de la destruction du patrimoine culturel, y compris religieux, en Irak et en Syrie. Les Etats devront prendre des mesures pour empêcher le commerce illégal de biens culturels, notamment archéologiques ;

— indignation devant les enlèvements notamment de femmes et d’enfants, ainsi que leur exploitation y compris sexuelle.

La France est mobilisée dans la lutte contre le terrorisme sur tous les plans : militaire, recherche de solutions politiques aux conflits, financier.

Dernière modification : 20/01/2016

Haut de page