RCA : Il faut maintenant réussir la stabilisation [en]

RCA/Renouvellement du mandat de la MINUSCA - Explication de vote de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies - Conseil de sécurité - 26 juillet 2016

Monsieur le Président,

Le Conseil de sécurité vient d’adopter la résolution renouvelant le mandat de la MINUSCA. Ce texte a été adopté à l’unanimité et nous nous félicitons que le Conseil de sécurité adresse ainsi un message d’union dans le soutien qu’il apporte à la MINUSCA et à la RCA.

L’enjeu de la négociation qui s’achève aujourd’hui était d’adapter le mandat de la MINUSCA aux nouvelles circonstances qui existent en RCA. La transition réussie, il faut maintenant réussir la stabilisation.

C’est une tâche ambitieuse, qui devra être relevée en premier lieu par les nouvelles autorités de République centrafricaine, démocratiquement élues. Les programmes à mener sont nombreux, afin de répondre aux racines du conflit dans le pays.

Dans cette lourde tâche, les autorités centrafricaines peuvent et pourront compter sur l’appui de la MINUSCA dont le mandat est large. Vous l’avez vu, nous avons essayé d’organiser ce mandat, pour plus de clarté, en grands ensembles, qui correspondent à autant de phases dans la mise en œuvre. Comme l’année dernière, nous encourageons le Secrétaire général à allouer les ressources à la MINUSCA en accord avec cette organisation du mandat.

La tâche est lourde, mais la MINUSCA, forte de près de 13 000 personnels en uniforme, avec une composante civile conséquente, a les moyens de la relever. Elle doit pour cela établir son autorité et sa crédibilité, notamment à l’égard des groupes armés ou de ceux qui essaieraient de faire dérailler le processus politique.

Nous renouvelons notre confiance et notre soutien au Représentant Spécial du Secrétaire général des Nations unies, M. Parfait Onanga, pour ce faire.

Je vous remercie.

Dernière modification : 26/07/2016

Haut de page