Syrie : l’ONU va demander des largages humanitaires [en]

Syrie - Remarques à la presse de M. François Delattre, représentant permanent de la France auprès des Nations unies et Président du Conseil de sécurité - 3 juin 2016

(en français et en anglais)

Bonjour,

Nous venons d’entendre les présentations du Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien, et de l’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, sur la situation en Syrie.

Vous vous rappelez que le GISS avait fait des demandes très précises s’agissant de l’accès humanitaire dans son communiqué du 17 mai dernier.

La description de la situation faite par Stephen. O’Brien est sans ambiguïté : le mois de mai a été un « mauvais mois » sur le plan de l’accès humanitaire. Depuis quelques jours, il a indiqué que des progrès limités ont été enregistrés mais qui sont « loin d’être suffisants ». Et un très grand nombre de demandes d’accès faites par les Nations unies continuent de recevoir un refus de la part des autorités syriennes.

Pour le mois de juin, les autorités syriennes n’ont pas accepté l’ensemble des demandes d’accès formulées par l’ONU. Conformément aux demandes du GISS, l’ONU va donc faire une demande à Damas, ce dimanche, en vue d’autoriser des largages humanitaires sur les localités pour lesquelles l’accès par la voie terrestre n’a pas été autorisé par le régime syrien.
Naturellement, Stephen O’Brien a appelé à la levée complète de tous les sièges.

Staffan de Mistura a souligné que les largages humanitaires et les ponts aériens étaient des options qui devaient être poursuivies et qu’à cet égard, le Programme alimentaire mondial (PAM) avait commencé la planification.

La discussion entre les Etats membres a été utile et constructive et plusieurs d’entre eux se sont prononcés franchement en faveur d’une planification en vue de largages humanitaires dans les meilleurs délais. Un consensus s’est dégagé sur la nécessité d’un suivi au plus près, quasiment quotidien, de cette question. C’est ce que je compte faire durant la présidence française.

***

We just received in-depth briefings from Under-Secretary-General for Humanitarian Affairs and Emergency Relief, Stephen O’Brien, and the Special Envoy for Syria, Staffan de Mistura, on the situation in Syria.

You remember that the ISSG made very specific requests in terms of humanitarian access in its statement of May 17th.

The description of the situation made by Stephen O’Brien is unambiguous : the month of May was a “bad month” regarding humanitarian access. In recent days, limited progress was made but that is far from sufficient. A very high number of access requests made by the United Nations are still denied as we speak by the Syrian authorities.

For the month of June, Syrian authorities did not accept all the access requests made by the UN. So on Sunday the UN, in accordance with the ISSG’s requests, will ask Damascus to authorize humanitarian air drops to reach localities for which land access was denied by the Syrian regime. And of course he calls for the complete lifting of all sieges.

Staffan de Mistura highlighted that humanitarian air drops and air bridges were options that must be actively pursued and that the World Food Programme (WFP) had started planning for these options already.

I believe that the discussion among Member States was useful and constructive. Many Members of the Council clearly said that they were in favor of planning humanitarian air drops as soon as possible. Consensus was reached on the necessity to follow this question very closely, almost daily. That’s what we, as French presidency of the Council, intend to do during our Presidency.

Thank you.

Dernière modification : 03/06/2016

Haut de page