Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Chronologie complète


- Le 19 mai 2010, le Conseil de sécurité s’est réuni sous le point "Paix et sécurité en Afrique", pour écouter le président de la République de Djibouti, M. Ismail Omar Guelleh sur la situation dans la Corne de l’Afrique. Le représentant permanent de la France a déploré le fait que "près de deux ans après l’attaque de l’Érythrée contre les positions djiboutiennes, non seulement le conflit n’est toujours pas réglé mais les autorités de Djibouti restent sans nouvelles des soldats capturés par l’Érythrée." Il a appelé au dialogue en soulignant qu’il était "essentiel que les autorités érythréennes n’invoquent pas de préalable pour régler leur différend avec Djibouti et qu’elles passent de la parole aux actes".

- Le 19 juillet 2011, le Conseil de sécurité a tenu une réunion informelle sur la mise en œuvre de la résolution 1962 qui appelle à un règlement pacifique du différend frontalier opposant l’Erythrée et l’Ethiopie. Les membres du Conseil ont entendu, au cours de la réunion, les ministres des Affaires étrangères érythréen et éthiopien ainsi que les représentants des pays frontaliers (Kenya, Djibouti, Somalie et Ouganda) et ont réitéré leur souhait de trouver une issue pacifique à ce conflit.

- Dans une déclaration à la presse du 11 juin 2010, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur soutien aux efforts déployés par le Qatar pour parvenir à un règlement pacifique du différend frontalier entre Djibouti et l’Érythrée. Ils ont notamment appelé les parties à s’engager pleinement et de bonne foi dans le processus de médiation en faisant preuve de retenue et en respecter leurs engagements.

- Le 5 décembre 2011, le Conseil de sécurité a entendu en session publique avec M. Meles Zenawi, Premier ministre éthiopien et président de l’IGAD, M. Ismail Omar Guelleh, président de Djibouti, Sheikh Sharif Sheik Ahmed, président de la Somalie et M. Moses Moses Wetangula, ministre des Affaires étrangères du Kenya. Ils ont dénoncé le rôle déstabilisateur de l’Érythrée dans la région et appelé le Conseil de sécurité à adopter des mesures contre Asmara. Le Conseil de sécurité a par la suite adopté, par treize voix pour et deux abstentions (Russie et Chine), la résolution 2023 qui renforce le régime de sanctions contre l’Érythrée établi par la résolution 1907, en visant particulièrement le secteur minier et l’extorsion de fonds de la diaspora érythréenne par le régime. Dans son explication de vote, le représentant permanent de la France a souligné le rôle déstabilisateur et l’absence de bonne foi de Érythrée vis-à-vis de ses voisins. Il appartenait au régime d’Asmara de s’engager résolument sur la voie du dialogue, en particulier avec la République de Djibouti, la Somalie et Éthiopie.

- Réuni en consultations privées le 24 juillet 2012 pour examiner la situation en Somalie, le Conseil de sécurité a également évoqué le rôle de Érythrée dans la région. Si la diminution du soutien érythréen au Shabaab en Somalie constituait un pas important pour la stabilisation de ce pays, l’Érythrée continuait de mener des actions qui portaient de graves atteintes à la stabilité régionale et internationale : soutien aux groupes d’opposition éthiopiens ; violations de l’embargo sur les armes ; et extension des opérations de trafic d’armes, de munitions et d’êtres humains à destination du Sinaï.

- Le 24 juillet 2013, le Conseil de sécurité a adopté à l’unanimité la résolution 2111 renouvelant l’embargo sur les armes en Érythrée.

- Le 26 novembre 2013, le Représentant permanent de la Corée du Sud et président du comité de sanctions pour la Somalie et l’Erythrée, a présenté au Conseil de sécurité la situation dans la région.

Le représentant de la France a salué l’initiative par le président du Comité de l’organisation d’une réunion à Paris début décembre entre le groupe de contrôle du comité de sanction du Conseil de sécurité et les autorités érythréennes. Seule la pleine mise en œuvre de la résolution 1907 permettrait à ces dernières de sortir du régime de sanctions. Cela commençait par l’autorisation de la visite de ce groupe de contrôle en Erythrée pour l’exécution de son mandat.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU