Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

La préparation du nouveau cadre de développement pour l’après-2015


1. Des OMD à "l’Agenda du développement après 2015" Retour à la table des matières

A moins de 1000 jours de l’échéance de 2015, les Nations unies commencent à dessiner les contours de l’agenda de développement post-2015. Si des progrès substantiels ont été accomplis grâce aux Objectifs du millénaire pour le développement, la durabilité et l’approche multidimensionnelle du développement selon les trois piliers économique, social et environnemental était absente et certains objectifs ne sont pas encore atteints.

A. Enjeux

L’agenda du développement de l’après 2015 devra être établi en prenant en compte les faiblesses des objectifs actuels, qui avaient laissé de côté certains thèmes évoqués dans la Déclaration du Millénaire de 2000.

Le Secrétaire général des Nations unies a demandé à un groupe de travail inter-agences de rédiger un premier rapport qui pose les bases de la réflexion pour l’agenda de développement après 2015. La Task Team des Nations unies, composée d’experts de plus d’une soixantaine d’agences onusiennes, a commencé par identifier les forces et les faiblesses des OMD, qui seront essentielles à prendre en compte dans la définition du nouvel agenda.

Les changements dans la dynamique mondiale ont montré que les OMD intégraient de façon inadéquate des questions importantes telles que la durabilité de l’environnement, l’emploi et le travail décent, les inégalités et la croissance démographique. Les OMD, centrés sur les objectifs finaux, ont donné une place limitée aux catalyseurs du développement. Ils prenaient mal en compte les différences dans les conditions initiales et ont manqué de clarté sur la façon d’adapter les objectifs mondiaux aux réalités nationales et aux dynamiques régionales.

Fort de ce constat, la mission des agences onusiennes et de tous les États membres est désormais de bâtir un agenda de développement qui conserve les points forts des OMD et pallient leurs manques, en prenant en compte les nouvelles dynamiques mondiales.

B. Comment articuler les OMD et les résultats de la Conférence de Rio+20 ?

La déclaration finale de la Conférence de Rio+20 reconnaît la notion d’Objectifs du développement durable et lance un processus de définition de ces objectifs en vue d’une intégration dans l’agenda des Nations unies pour le développement après 2015.

Les caractéristiques de ces objectifs sont :
— l’universalité
— le caractère non juridiquement contraignant (« aspirational »)
— le lien avec des cibles et des indicateurs
— le traitement équilibré des composantes économique, environnementale et sociale du développement durable
— l’orientation vers l’action et la communication, qui implique leur nombre limité.

Ce processus devra être coordonné et cohérent avec la révision des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) afin que les Objectifs du développement durable s’intègrent dans l’agenda des Nations unies pour l’après 2015 (§ 249 de la Déclaration de Rio+20).

Aux sein des Nations unies, un groupe de travail ouvert a été créé à la suite de la conférence de Rio+20 pour rédiger une proposition de futurs objectifs du développement durable. M. Pascal Canfin, ministre délégué chargé du développement, s’est déplacé pour son lancement à New York le 14 mars.

2. Groupe de travail ouvert sur les Objectifs de Développement Durable Retour à la table des matières

Lors de la 67ème session de l’AGNU (septembre 2012), les États Membres ont chargé un groupe de travail, constitué de 30 représentants choisis selon une répartition géographique équitable, de formuler une proposition pour des objectifs de développement durable qui sera présentée à l’Assemblée générale à l’occasion de sa 68ème session. M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement, représente la France au sein de ce groupe de travail.

Le groupe de travail se réunit tous les mois à New York. Son programme de travail ainsi que le calendrier de ses prochaines réunions sont disponibles ici. Les deux dernières sessions se sont tenues en janvier et février 2014. Elles ont traité de sujets importants pour la France, notamment du changement climatique et des villes durables. (Plus d’informations sont accessibles sur la section dédiée aux ODD du site du Département des affaires économiques et sociales des Nations unies).

L’ensemble des échanges permettra de nourrir la réflexion pour l’élaboration du cadre de développement pour l’après 2015.

Pour en savoir plus sur les ODD et Rio +20.

3. Le Comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable Retour à la table des matières

Conformément au paragraphe 255 du document final issu de la conférence des Nations unies sur le développement durable (Rio, 20-22 juin 2012), l’Assemblée générale, dans sa décision 67/559, a créé un comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable.

Ce comité est composé de trente experts, nommés par les cinq groupes régionaux des Nations unies. Il a pour mandat « d’évaluer les besoins de financement, d’examiner l’efficacité, la cohérence et les synergies des instruments et cadres existants et d’évaluer d’autres initiatives, l’objectif étant d’établir un rapport proposant des options pour une stratégie efficace de financement du développement durable qui favorise la mobilisation de ressources et leur utilisation judicieuse en vue de réaliser les objectifs du développement durable ». Ce rapport, que le comité devrait remettre en septembre 2014, constituera une contribution importante à l’élaboration du cadre de développement pour l’après-2015.

La France est représentée au sein du comité par M. Anthony Requin, chef du service des affaires multilatérales et du développement à la Direction Générale du Trésor. Elle promouvra au sein du comité ses positions sur le financement du développement, en particulier s’agissant des financements innovants du développement.

En savoir plus sur les financements innovants.

4. Les processus en cours et les prochaines échéances Retour à la table des matières

A. Un dialogue inclusif

Pour alimenter la réflexion du Groupe des Nations unies pour le Développement (GNUD) sur l’après 2015, le PNUD a développé un processus de consultations qui donnera l’opportunité à la société civile, aux « think tanks », aux jeunes et au secteur privé de contribuer à la réflexion sur des thèmes importants pour le nouvel agenda de développement, en participant à la définition des cadre et contenu du futur agenda post-2015.

Pour faciliter ce processus, le PNUD organisera les activités suivantes :
- Une centaine de consultations nationales visant à stimuler le débat sur l’agenda du développement post-2015 (de juillet 2012 à janvier 2013)
- 11 consultations thématiques avec des membres du milieu universitaire, les médias, le secteur privé, les employeurs, les syndicats et la société civile pour discuter des questions clés se rapportant à l’ordre du jour de développement post-2015 (à partir de mai 2012). Toutes les informations sur ces consultations sont sur http://www.worldwewant2015.org/
- Un échange ouvert et interactif entre les parties prenantes afin de mobiliser les voix des citoyens du monde entier en utilisant les médias sociaux et les nouvelles technologies sur le site http://www.myworld2015.org/.



La France parraine une consultation thématique mondiale sur le thème de la durabilité environnementale dans le cadre de développement après 2015


A deux ans de 2015, la France redouble ses efforts pour contribuer à la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), en particulier dans les pays les plus en retard, tout en s’investissant activement dans la réflexion internationale sur le prochain cadre de développement après 2015. La définition du cadre de développement après 2015 doit se faire avec l’ensemble des acteurs concernés et tous les partenaires de développement. La France plaide en faveur de consultations les plus larges possibles avec la société civile, les autorités locales, les acteurs privés et les populations concernées au premier chef, les plus défavorisées de tous les pays. A ce titre, la France parraine, avec le Costa Rica, la consultation thématique sur la durabilité environnementale organisée par le PNUD et le PNUE dans le cadre de l’élaboration des priorités de développement après 2015. Le processus de consultation, sous forme de discussions en ligne sur la plateforme worldwewant2015 se déroule en plusieurs phases :

-  Première phase de consultation en ligne (novembre 2012 – mars 2013) : Cette première phase de consultation a consisté en l’analyse de 90 documents recueillis en amont du processus lors d’un appel à contributions écrites. Les discussions ont porté sur les leçons tirées des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et l’OMD 7 en particulier (environnement) et sur les nouveaux défis du développement à incorporer dans le cadre post-2015 afin que celui-ci soit davantage respectueux de l’environnement.

-  Leadership Meeting (18 et 19 mars 2013) : Cette réunion d’experts et membres de la société civile s’est tenue à San José les 18 et 19 mars avec pour objectif d’identifier les questions clés posées par le concept de durabilité environnemental, et ainsi guider la réflexion de la communauté internationale sur le développement après-2015. Une centaine de personnalités de la société civile, gouvernements, secteur privé, agences onusiennes et organisations internationales y ont participé. La France était représentée par Nicolas Hulot, Envoyé Spécial du Président de la République pour la protection de la planète. Consultez sa tribune

Mme Helen Clark, Administratrice du PNUD, a aussi participé, témoignant de l’importance critique de la bonne intégration de ce thème à tous les niveaux du prochain cadre de développement et de la convergence entre les deux processus en cours, ODD et post-2015. Les résultats de ces discussions sont ici.

-  Seconde phase de consultation en ligne (15 avril – 29 mai 2013) : Cette dernière phase de consultation, étalée sur 6 semaines, focalise les discussions sur les sujets que le Leadership Meeting a permis de faire émerger : l’interconnexion entre la durabilité environnementale et d’autres thèmes tels que la réduction de la pauvreté, l’égalité, et les droits de l’homme, la paix et la sécurité ; le rôle du secteur privé et l’importance de l’éducation pour les changements transformationnels et l’adoption de comportements plus durables ; les questions de l’autonomisation de la société civile et de l’intégration des spécificités des contextes locaux pour la traduction d’objectifs universels communs en action concrète au niveau local.

Le rapport de ces consultations est disponible ici : « Vers une approche décloisonnée : Promouvoir l’intégration de la durabilité environnementale dans le programme de développement pour l’après-2015 » (en anglais) (Lire le résumé en français).


B. Panel de haut niveau du SGNU

En juin 2012, le Secrétaire général Ban Ki-moon a nommé le Premier ministre britannique David Cameron, le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono et la Présidente du Libéria Ellen Johnson-Sirleaf co-présidents du Panel de haut niveau sur l’agenda du développement post-2015.

Ce panel était composé de scientifiques, d’universitaires, de représentants de la société civile et du secteur privé, soit une trentaine d’experts au total, avec un bon équilibre géographique. La France salue la nomination d’un expert français au sein de ce panel. Jean-Michel Severino a une expérience unique en matière de développement, tant en termes pratiques et conceptuels. Le panel de haut niveau a remis son rapport au Secrétaire général le 30 mai 2013. Il a proposé un agenda de développement universel ayant pour objectif central l’éradication de la pauvreté et s’appuyant sur 5 piliers : — N’abandonner aucun laissé-pour-compte, sans discrimination de race, genre, géographie, handicap ou tout autre critère — Mettre le développement durable au cœur du nouvel agenda et des politiques de développement — Transformer l’économie de manière à favoriser la création d’emploi et la croissance inclusive — Consolider la paix et assurer la bonne gouvernance des institutions publiques — Forger un nouveau partenariat global impliquant toutes les parties prenantes dans un esprit d’inclusion, de coopération, de responsabilité mutuelle et de solidarité

Plus d’information ici.

5. Les priorités de la France Retour à la table des matières

- Consulter le document de position française sur l’agenda Post-2015

(Mai 2014)

6. Déclarations de la France Retour à la table des matières

- 26 novembre 2013 - Evénement parallèle : "Durabilité environnementale dans le Post-2015 : Vers une approche décloisonnée : Approches intégrées aux questions d’environnement durable, de croissance économique inclusive, et de réduction de la pauvreté" - Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

- 25 septembre 2013 - Evénement spécial sur le suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement - Intervention de M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

- 23 septembre 2013 - Présentation des résultats des consultations conduites par le PNUD sur l’agenda post-2015 - Intervention de M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

- 27 juin 2013 - Définir le cadre de développement durable pour l’après 2015 avec les populations les plus défavorisées - Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

- 25 septembre 2013 - Évènement parallèle "Post-2015 : santé et développement" - Intervention de M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

- 25 septembre 2013 - Évènement spécial sur les Objectifs millénaires du développement et l’Agenda post 2015 - Intervention de M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

- 17 juin 2013 - La promotion des socles de protection sociale comme vecteur de développement durable - Intervention de M. Jean-Marc Chataigner, Directeur général adjoint de la mondialisation au ministère des Affaires étrangères

- 19 avril 2013 – Consultation durabilité environnementale - Intervention de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

- 17 mars 2013 - Lancement du « Leadership Meeting » à San José, Costa Rica - Tribune de Nicolas Hulot

- 14 mars 2013 - Assemblée générale - Groupe de travail ouvert sur les Objectifs du développement durable - Intervention de M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

- 24 septembre 2012 - Assemblée générale - Evénement de Haut niveau sur l’Etat de droit - Intervention de M. Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement

- 21 septembre 2010 - Sommet sur les OMD - Evènement parallèle du Fonds mondial : "Champions de la santé" - Intervention de M. Bernard Kouchner, ministre des Affaires étrangères et européennes

- 20 septembre 2010 - Assemblée Générale - Sommet sur les Objectifs du millénaire pour le développement - Discours de M. Nicolas Sarkozy, Président de la République

7. Textes de référence Retour à la table des matières

- 22 septembre 2014 - Sécurité alimentaire - Allocution de Mme Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la francophonie

- 22 septembre 2014 - Énergie - Allocution de Mme Annick Girardin, secrétaire d’État chargée du développement et de la francophonie

- 22 septembre 2014 - Economie sociale et solidaire - Allocution de Mme Annick Girardin, secrétaire d’Etat chargée du développement et de la francophonie

- octobre 2013 - Document de position française sur l’agenda Post-2015

- 15 décembre 2009 - Résolution A/64/184 - Organisation du Sommet sur les OMD

- 1er décembre 2009 - Des financements innovants pour aider au développement, l’idée fait son chemin - Tribune de Bernard Kouchner et Christine Lagarde parue dans Le Monde

- 16 septembre 2005 - Résolution A/RES/60/1 - Document final du sommet mondial

- 8 septembre 2000 - Résolution A/RES/55/2 - Déclaration du Millénaire

8. Liens utiles Retour à la table des matières

- Consulter le site de l’ONU sur le Sommet de septembre 2010 sur les OMD

- Consulter sur le site des Nations Unies la page consacrée aux OMD

- Consulter sur le site du PNUD la page consacrée aux OMD

- Consulter notre fiche sur les financements innovants



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU