Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

19 octobre 2009 - Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté - Conférence de presse de M. Gérard Araud, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

" Les enfants et les familles s’expriment contre la pauvreté "

Je suis heureux de pouvoir marquer, à l’occasion de la journée internationale du 17 octobre, que nous célébrons cette année exceptionnellement le 19, l’engagement de la France en faveur de l’éradication de la pauvreté, aux cotés de représentants d’ATD Quart Monde, du Département des affaires économiques et sociales des Nations unies, des personnes vivant dans la pauvreté, ainsi que de l’Experte indépendante sur la question des droits de l’homme et de l’extrême pauvreté.

Le 17 octobre est une journée au cours de laquelle, partout à travers le monde, nous réaffirmons notre devoir de lutter contre la pauvreté ainsi que la nécessaire participation des personnes vivant dans la pauvreté à toutes les actions dans ce domaine. C’est d’ailleurs cette année le thème de la résolution " droits de l’enfant ", qui est en cours de discussions au sein de l’Assemblée Générale. Il n’existe pas plus beau témoignage de la dignité, de la grandeur de chaque être humain, que cet engagement des plus pauvres à faire valoir eux-mêmes leurs droits.

Nous nous réjouissons donc de la présence aux Nations Unies aujourd’hui de personnes venues du monde entier porter le témoignage de l’extrême pauvreté. Nous aurons l’occasion d’entendre leurs voix à plusieurs reprises : lors de la cérémonie de commémoration qui commencera à 13h15, puis au cours de la table ronde qui se tiendra à partir de 15h.

Cette année encore, je souhaite rendre particulièrement hommage aux responsables et militants d’ATD Quart Monde, qui poursuivent l’action du père Wrezinski, fondateur du mouvement, d’une manière remarquable, en partenariat avec un réseau mondial d’ONG internationales et locales, dans les pays industrialisés comme dans les pays en développement.

La France a toujours soutenu la nécessité pour les Nations unies d’accorder une attention prioritaire à la question de l’éradication de la pauvreté, que ce soit sous l’angle du développement ou de la défense des droits de l’homme.

Comme vous le savez, la réduction de la pauvreté est le premier des objectifs du Millénaire pour le développement ; la France, aux cotés de ses partenaires de l’Union européenne, reste déterminée à aider l’ensemble de la communauté internationale à atteindre cet objectif, au moyen notamment de l’aide au développement, de la promotion du commerce équitable et de la bonne gouvernance. Je souhaite ajouter que cet engagement au niveau international en faveur de l’éradication de la pauvreté se double d’une politique menée au niveau national, notamment par le Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, M. Martin Hirsch.

En conclusion, je souhaite rappeler une nouvelle fois que l’extrême pauvreté n’est pas seulement un problème économique ou de développement ; elle touche les pays dits développés comme les pays moins avancés ; elle est un obstacle à l’exercice intégral et effectif des droits de l’homme ; mais elle n’est pas une fatalité ; notre engagement résolu en faveur de la dignité de tous les êtres humains doit la faire reculer.

Je vous remercie./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU