Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

6 octobre 2008 - Débat général de la deuxième Commission - Intervention de M. Philippe Delacroix

63ème ASSEMBLEE GENERALE
Intervention prononcée par M. Philippe DELACROIX, Secrétaire général de la Présidence française de l’Union Européenne à New York

Madame la Présidente,

J’ai l’honneur de prendre la parole au nom de l’Union européenne.

La Turquie, la Croatie* et l’ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine et le Monténégro, pays du processus de stabilisation et d’association et candidats potentiels, ainsi que l’Ukraine, la République de Moldavie et l’Arménie se rallient à la présente déclaration.

Je souhaiterais tout d’abord remercier Mme Asha-Rose Migiro, Vice-Secrétaire générale, et M. Sha Zukang, Secrétaire général adjoint aux affaires économiques et sociales, pour leur présence à l’ouverture des travaux de la Deuxième Commission. L’Union européenne remercie également le Professeur Ricardo Hausmann pour son intervention. Je saisis également cette opportunité pour vous féliciter, Madame la Présidente, pour votre récente élection.

Madame la Présidente,

Au moment où les progrès réalisés vers les objectifs de développement agréés au plan international, dont les Objectifs du millénaire, risquent d’être remis en cause par les impacts du changement climatique, l’augmentation des prix alimentaires et des coûts énergétiques et par la crise financière, les travaux de notre Commission prennent, cette année, un relief particulier. La récente crise financière, en particulier, a révélé la nécessité d’une refondation du système financier international. L’Union européenne y travaille dès à présent. Elle se prépare avec intérêt à discuter de toutes ces questions avec ses partenaires.

Ces travaux, marqués par la gravité de la situation, devront aussi tenir compte des résultats positifs des rencontres internationales qui ont jalonné cette année : première tenue du Forum pour la coopération pour le développement, CNUCED XII (Accra), troisième Forum de Haut Niveau sur l’efficacité de l’aide (Accra), réunion de haut niveau sur les besoins de développement en Afrique, réunion de haut niveau sur la réalisation des OMD. La dynamique dont ont bénéficié ces événements devrait être mise à profit lors de l’important rendez-vous de Doha pour la Conférence internationale de suivi sur le financement du développement. L’Union européenne participera activement aux différents débats généraux organisés tout au long des deux prochains mois, ainsi qu’aux événements qui se tiendront en marge des travaux de notre commission. Je souhaiterais vous livrer aujourd’hui quelques commentaires de l’Union européenne sur cinq thèmes requérant une attention particulière.

1/ Réalisation des objectifs de développement agréés au plan international, dont les Objectifs du millénaire pour le développement

L’Union européenne reste déterminée à accomplir sa part dans la mise en œuvre des objectifs de développement agréés au niveau international, dont la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU