Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

26 septembre 2013 - Réception francophone - Interventions de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies

Seul le prononcé fait foi

Allocution de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères


Monsieur le Secrétaire général des Nations unies,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,
Mesdames et Messieurs,
Chers Amis francophones,

Je suis heureux de vous retrouver pour cette traditionnelle réunion de la famille francophone à l’occasion de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Nous constituons une famille, en effet. Et comme dans toutes les familles, il existe des traditions. Ici, nous en possédons une : féliciter le Secrétaire général, mon ami Ban Ki-Moon, pour son français qui s’améliore d’année en année. Alors je m’y conforme d’autant plus volontiers que c’est un compliment justifié. Vos efforts, M. le Secrétaire général, nous touchent beaucoup. Ils montrent la place que vous accordez à la francophonie et illustrent son poids aux Nations Unies.

Dans quelques mois ouvrira une librairie française dans notre service culturel. Mettre des milliers d’ouvrage à votre disposition pour étancher votre soif de lectures françaises a été une de nos principales motivations. Mais il faudra vous tenir à votre résolution. Et nous savons qu’à l’ONU une bonne résolution ne vaut pas sans des vérifications et, le cas échéant, des sanctions. Je proposerai au Conseil de sécurité de désigner des inspecteurs pour vérifier vos lectures. Comme il se doit je consulterai d’ici là le P5 sur les conséquences à prévoir en cas de manquement !

Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

Cette réception est plus qu’une simple tradition : elle nous permet d’affirmer la force du lien francophone et son rayonnement sur la scène internationale.

J’y suis très attaché, non seulement pour défendre notre langue commune, mais parce que la francophonie représente beaucoup plus qu’une langue. Nous constituons une communauté de valeurs, attachés aux Droits de l’Homme, à la démocratie, aux valeurs humanistes, à la promotion de la diversité culturelle, au développement durable et fidèles au multilatéralisme.

Ces valeurs possèdent une grande actualité : agir pour trouver des solutions et protéger les populations face aux crises, c’est une mission de la francophonie.

La crise syrienne est dans tous nos esprits. Je veux saluer votre rôle, cher Ban Ki-Moon. Face aux divisions du Conseil de sécurité, vous n’avez pas ménagé vos efforts. L’accord sur les armes chimiques, qui demande encore à être traduit dans le droit, est une première étape positive. Vous avez tenu un langage courageux pour qualifier les conclusions du rapport Sellström. Mais il faut redoubler notre engagement pour construire une solution politique afin de mettre fin aux souffrances du peuple syrien et rétablir la paix.

Nous sommes aussi mobilisés sur d’autres fronts : stabilisation de la RCA, reconstruction du Mali, lutte contre le terrorisme au Sahel, protection de la population du Nord-Kivu, d’autres encore Je nous appelle tous, avec les valeurs de la francophonie que nous avons en partage, à nous engager et à agir face à ces crises.

Organe opérationnel de notre communauté, l’Organisation Internationale de la Francophonie a ces dernières années amplifié sa mobilisation au service de nos valeurs communes. Je salue le volontarisme du secrétaire général Abdou Diouf. Dans un monde fragmenté et complexe, je souhaite que l’OIF continue sur cette voie d’un engagement accru au service de la paix, du développement et de la démocratie.

Parmi les valeurs qui nous rassemblent, le développement durable est un enjeu décisif pour l’avenir. Comme vous le savez, la France organisera la conférence « Paris Climat 2015 » qui devra prendre des décisions majeures pour l’avenir de la planète. Je souhaite que la voix francophone se fasse entendre et contribue à l’élaboration des indispensables compromis.

Mesdames et Messieurs, Chers amis,

La francophonie est une communauté d’avenir. Si vous êtes là ce soir, c’est que vous en êtes tous convaincus. Alors travaillons ensemble à rendre cet avenir plus humain, plus démocratique et plus durable.

Vive la francophonie ! Merci.


Allocution de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations unies


Je suis très heureux d’être parmi vous aujourd’hui. Chaque année, à cette période, j’attends notre rencontre avec beaucoup d’impatience.

Je suis tellement heureux d’avoir l’occasion de parler français !

Je dois admettre qu’au début de mon premier mandat, je manquais d’assurance en français.

Depuis, j’ai fait beaucoup d’efforts. Je me suis rendu dans beaucoup de pays francophones. J’ai prononcé de nombreux discours en français. J’ai appris à faire la liaison et à conjuguer au subjonctif. J’ai compris la différence entre l’accent aigu et l’accent grave. J’ai retenu le genre des mots. À ma grande déception, j’ai vite compris que le genre neutre et unique de l’anglais – quoique économe ! – n’existe pas en français. Comme quoi, la solution de facilité n’est pas toujours la meilleure et la langue française trouve toujours le moyen d’être un peu plus sophistiquée !

Mes efforts ont porté leurs fruits. J’ai découvert que le français, ce n’est pas qu’une infinité de règles de grammaire et de mots difficiles à prononcer. Le français est une belle langue romantique, dans laquelle j’ai maintenant un réel plaisir à m’exprimer. C’est bien connu, quand vous voulez trouver l’amour, exprimez-vous en français. Si vous voulez faire des affaires, parlez plutôt l’anglais…

Certains pensent que je commence à parler trop souvent le français. Tant pis pour eux, je n’ai pas l’intention de m’arrêter !

Par exemple, le Secrétaire général adjoint, Jan Eliasson, eh bien je l’appelle maintenant Jean fils d’Élias. Finis les « advice » et les « way forward », je lui demande à présent : « please give me your conseils sur la marche à suivre, s’il vous plaît ». Quand je suis trop occupé, je lui demande gentiment : « could you please prononcer ce discours in my name ? ». Quant à la bonne ville où se trouve le Siège de l’ONU, je ne l’appelle plus « New York » mais « Nouveau York ».

Nous organisons un concert avec la superstar américaine Stevie Wonder, mais je l’appelle maintenant Stéphane du Miracle.

Le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques n’est plus Jeffrey Feltman mais Géoffrois, l’Homme de Feutre. Quand Bill Gates vient en visite, je l’appelle Guillaume de la Porte, et pour ce qui est du Secrétaire général adjoint à l’information, Peter Launsky-Tieffenthal, je l’appelle tout simplement Pierre.

Il y a souvent des malentendus dans les couples. Moi, si mon épouse ne me comprend pas, c’est parce que j’ai commencé à parler français à la maison ! Heureusement, elle adore entendre cette langue, qu’elle trouve très romantique. Je lui demande en rentrant « how was your journée ? Did you watch my TV interview avec TV5 Monde ? Are our petits-enfants coming over for the fin de semaine ? Chérie, I forgot to mention that my next voyage will take me to the autre bout du monde by lundi prochain. I am sorry we need to cancel our dîner en amoureux but I promise that it is only partie remise, because en français, on le sait bien, l’amour n’attend pas !

Comme je ne cesse de franciser des noms anglais, je dois aussi angliciser des noms français, pour préserver le multilinguisme et la parité entre les langues. Donc Hervé Ladsous, je vais l’appeler « Harvey ». Monsieur Ladsous, toutes mes excuses pour cette anglicisation qui – je vous l’assure – ne durera que le temps de cette magnifique réception.

Je tiens à montrer l’exemple, à commencer par moi-même, donc au lieu de m’appeler Ki-moon, qui en coréen se prononce « Guy-Moon » appelez-moi plutôt Guy de la Lune.

On pourra ensuite adapter la comptine bien connue de « Au clair de la Lune » comme suit :

Moi, Guy de La Lune,

Salue les Francophones,

Prêtez-moi cette tribune,

Pour dire au microphone,

Que vous êtes tous mes amis,

Et vous en remercie,

Moi, Guy de La Lune,

Salue les Francophones !

Merci à tous de votre attention.

En savoir plus sur la francophonie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU