Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

6 juillet 2012 - Conseil Economique et Social - Segment de haut niveau - Débat général 2012

Intervention de M. Martin Briens, Représentant permanent adjoint

Merci Monsieur le Président.

Je souhaiterais tout d’abord remercier le Président du Conseil économique et social pour l’organisation exemplaire de cette session de fond. Ses efforts pour assurer une coordination étroite avec les Etats membres ont été très appréciés. Le thème de la Revue Ministérielle Annuelle, axé sur l’emploi, le travail décent et la croissance soutenable et inclusive, reflète parfaitement les priorités de la France, notamment au lendemain de la Conférence de « Rio+20 » et du Sommet de Los Cabos du G20.

Je m’associe à la déclaration prononcée par l’Union européenne.

Dans le contexte de crise économique et financière, l’emploi a été inscrit au cœur des agendas politiques. Toutes les enceintes internationales ont apporté leur contribution pour répondre à l’attente légitime de nos citoyens d’accéder à un emploi de qualité et à un travail décent. La France se félicite que ce thème soit porté à l’ordre du jour du segment de haut niveau du Conseil économique et social, qui est une enceinte majeure de coordination et de débat pour traiter de ces sujets économiques, sociaux et de développement.

Pour favoriser l’emploi, tout en luttant contre l’exclusion et la pauvreté, il nous faut marcher sur deux jambes : rétablir les équilibres macroéconomiques et budgétaires tout en favorisant une croissance économique inclusive qui prenne en compte les conséquences et réalités sociales.

Face à la montée des problèmes globaux, nous devons en effet élaborer des solutions globales. Plusieurs enceintes œuvrent collectivement afin d’apporter une impulsion et une dynamique politique décisive.

Monsieur le Président,

Je voudrais rappeler ici quelques unes des avancées qui ont été actées dans le cadre du G20. La France a en effet donné une impulsion forte aux questions d’emploi, de travail et à la dimension sociale de la mondialisation lors de sa présidence en 2011. La présidence mexicaine a conforté la prise en compte de ces priorités, avec un accent particulier porté au défi que constitue l’emploi des jeunes.

Des résultats notables ont été obtenus, comme en témoigne la déclaration des chefs d’Etat et de gouvernement de Los Cabos. A juste titre, elle souligne que l’emploi de qualité, respectueux des droits, assurant une couverture sociale et des revenus dignes contribue à une croissance plus stable, renforce l’inclusion sociale et réduit la pauvreté. Et pour favoriser l’emploi, les chefs d’Etats membres du G20 ont décidé de prolonger le mandat de la Task Force sur l’emploi des jeunes pour une année supplémentaire.

Le Pacte mondial pour l’emploi de l’Organisation Internationale du Travail, l’appel à l’action pour s’attaquer à la crise de l’emploi des jeunes mais également l’adoption d’une résolution sur les socles nationaux de protection sociale à la Conférence Internationale du Travail de 2012 concrétisent la mobilisation des Etats, aux côtés des employeurs et des travailleurs, pour mettre l’emploi et la protection sociale au cœur de l’action pour le nouveau millénaire.

Favoriser l’inclusion sociale, c’est aussi permettre à tous d’accéder à un emploi productif et de qualité, tout en développant les conditions d’un accès pour tous à la protection sociale. C’est l’ambition poursuivie par l’agenda du travail décent de l’Organisation Internationale du Travail, avec ses quatre objectifs stratégiques et c’est le sens donné au projet de Socles de protection sociale pour tous.

Nous nous félicitons que les Nations Unies soient pleinement mobilisées pour appuyer la mise en œuvre du travail décent dans les pays en contribuant à la prise en compte de cet objectif dans les stratégies pour la réduction de la pauvreté, en articulation avec les Plans-cadres pour l’aide au développement.

Pour appuyer la mise en œuvre de ces objectifs, la cohérence des politiques et la pleine et effective collaboration entre les organisations internationales est essentielle. Le système des Nations unies a un rôle essentiel à remplir pour renforcer la cohérence entre politiques économique, sociale, financière et de développement et entre les différentes organisations pour atteindre une croissance à visage humain.

Monsieur le Président,

Un des principaux apports du récent sommet de Rio + 20 sur le développement durable est d’avoir remis la dimension sociale du développement durable au cœur des débats.
 L’économie verte et inclusive a été reconnue comme un outil permettant de concilier croissance, progrès sociaux et protection de l’environnement. Elle recèle un grand potentiel d’activités pour l’ensemble des pays, y compris les plus pauvres, et peut assurer une croissance à long terme, grâce notamment à une meilleure gestion des ressources naturelles. Elle sera aussi centrale pour promouvoir la santé et le bien-être des populations mais aussi pour créer des emplois de qualité. Il est donc important que cela soit reflété de façon appropriée dans la déclaration ministérielle. Il faut aussi nous réjouir aussi que « Rio + 20 » ait été l’occasion de mettre l’emploi des jeunes au cœur des stratégies de développement durable.

L’élaboration décidée d’objectifs du développement durable en lien avec les objectifs du millénaire pour le développement est donc un résultat majeur car les trois dimensions du développement durable seront enfin réunies. Nous devons maintenant mettre en œuvre ce chantier en veillant à la pleine association de tous les acteurs, notamment de la société civile, dont le rôle a été renforcé à Rio.

La France, pour sa part, continuera de promouvoir au sein de toutes les instances la dimension sociale du développement durable et elle s’investira tout particulièrement dans les travaux à venir pour élaborer le cadre du développement post-2015 ainsi que les Objectifs de développement durable.

Je vous remercie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU