Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

6 juin 2014 - Table ronde "Que faudra-t-il faire pour éliminer le Sida ?" - Intervention de Mme Fabienne Bartoli, Conseillère pour les Affaires sociales à la Mission de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président,
Excellences, chefs d’Etat et de gouvernement,
Mesdames et Messieurs les ministres,
Ambassadeurs et représentants permanents,
Honorables délégués,

Nous remercions le Secrétaire général pour son rapport qui souligne, à l’approche de 2015, à la fois tous les efforts déjà engagés dans la lutte contre le VIH/sida dans le monde et les progrès qu’il reste encore à faire pour espérer atteindre l’objectif primordial d’un monde sans sida.

La France s’est toujours fortement engagée en faveur de la lutte contre le sida depuis l’identification du virus du Sida il y a 31 ans. Elle est aujourd’hui le deuxième contributeur au Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme et le premier contributeur à UNITAID, organisations clés qu’elle a largement contribué à créer. Nous nous réjouissons donc des progrès qui ont été réalisés, saluons la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la communauté internationale dans la lutte contre cette pandémie et réaffirmons aujourd’hui l’engagement international de la France, qui consacre plus de 300 millions d’euros, (près de 500 millions de dollars) à la lutte contre le VIH/sida. Cet investissement massif tient notamment à l’apport de financements innovants pour la santé comme la contribution de solidarité sur les billets d’avion ou la taxe sur les transactions financières.

Les avancées scientifiques comme les dernières recommandations de l’OMS pour la mise sous traitement plus précoce des patients offrent des perspectives sur le déclin de l’épidémie jugées encore inconcevables il y a quelques années.

Le moment charnière que constitue l’année 2015 pour la santé mondiale nous offre à la fois l’occasion de mesurer le chemin parcouru et de réfléchir aux orientations à donner à la lutte contre le sida dans l’après-2015.

Dans ce contexte, la France tient à souligner trois sujets qui lui sont chers :

Il faut continuer à mettre en œuvre des politiques de lutte contre le sida fondées sur le respect des droits de l’homme. Le rapport du Secrétaire général met bien en évidence la persistance des obstacles liés à la stigmatisation, la répression et la criminalisation dans l’accès aux soins des personnes clés et vulnérables, en particulier pour les usagers de drogues injectables pour qui on déplore une flambée de l’épidémie dans certaines régions du monde ;

_ Une attention plus importante doit être accordée à la prévention et au traitement chez les jeunes, en particulier les adolescents. Le rapport de l’OMS sur la santé des adolescents publié en mars 2014 révèle que le VIH/sida est la 2e cause de décès des adolescents. Preuve s’il en faut que la lutte contre le VIH/sida ne saurait tolérer aucun relâchement.

_ Enfin, la fin de l’épidémie de sida ne sera envisageable que si l’on accorde une attention accrue à la question du renforcement des systèmes de santé et à la non-discrimination, à travers l’objectif de couverture santé universelle. Un monde sans sida ne pourra devenir une réalité que si la lutte contre le VIH/Sida est pleinement intégrée dans des systèmes nationaux de santé robustes, permettant d’agir sur les enjeux connexes des co-infections, de santé sexuelle et reproductive, maternelle et infantile, ou de réduction des risques parmi les populations vulnérables.

La France appelle donc à maintenir la mobilisation politique et financière pour la lutte contre le sida et à renforcer son articulation avec les systèmes de santé nationaux afin de relever le défi lancé par le Programme commun des Nations unies sur le VIH/sida : « zéro nouvelle infection, zéro discrimination et zéro décès liés au sida ».

Je vous remercie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU