Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

10 décembre 1999 - Sierra Leone : Intervention de M. Yves Doutriaux, représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations unies

La France soutient totalement la mise en oeuvre des accords de Lomé et appelle toutes les parties, en particulier les rebelles, à en respecter scrupuleusement les dispositions, notamment la mise en place d’une commission vérité et réconciliation. La France se félicite à cet égard de la constitution par le Président Kabbah le 20 octobre 1999 d’un nouveau gouvernement national.

La France déplore et condamne les violations du cessez-le-feu intervenues depuis le mois de juillet 1999 ainsi que la poursuite de nombreuses violations des droits de l’homme et les prises d’otages auxquelles se livrent certains dirigeants rebelles et de l’ex-junte. La France appelle les mouvements rebelles à faciliter l’accès sans entrave de l’aide humanitaire dans toutes les régions du pays et à respecter la sécurité du personnel des agences humanitaires.

La France se félicite du démarrage du Programme de démobilisation, désarmement et réinsertion et appelle toutes les parties concernées à accélérer la mise en oeuvre de ce programme. Il convient de souligner l’importance d’un soutien financier essentiel à cet égard.

La France se félicite enfin du déploiement des premiers éléments de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone (MINUSIL) et tient une fois encore à remercier l’ECOMOG pour le rôle critique qu’elle joue en assurant la sécurité sur le plan national et en facilitant le programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion.

La France souligne l’importance et l’urgence d’une aide humanitaire à la Sierra Leone. A cet effet, elle vient de verser un million de francs au Programme alimentaire mondial pour ce pays.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU