Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

22 octobre 1999 - Sierra Leone : Intervention de M. Alain Dejammet, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président, la signature à Lomé, le 7 juillet 1999, d’un accord de paix entre le gouvernement légitime de la Sierra Leone et les rebelles du Front révolutionnaire uni a permis d’ouvrir une dynamique de retour à la paix, après neuf années d’un conflit civil particulièrement cruel. Nous avons tous à l’esprit les témoignages de ceux qui se sont rendus sur place et qui appelaient à un effort de la communauté internationale pour ramener la paix dans une région terriblement éprouvée. Je voudrais remercier à cet égard M. Otunnu des appels qu’il nous a adressés dans le passé, qu’il a renouvelés aujourd’hui, car ses efforts nous ont aidés à soutenir l’action de ceux, les Africains au premier chef, qui se sont efforcés de ramener la concorde et la paix dans une région aussi douloureusement touchée. Il ne faut donc pas aujourd’hui manquer l’occasion qui s’offre d’instaurer en Sierra Leone les fondements d’une paix durable, d’assurer aux populations civiles un accès libre à tous les services, publics, sociaux, et d’aider, de conforter la réconciliation nationale et le développement du pays.

Mais bien sûr, aujourd’hui où des perspectives nouvelles s’offrent, il nous faut remercier ceux qui ont rendu cette évolution possible et exprimer toute notre gratitude aux Etats africains membres de la Cedeao pour l’action qu’ils ont poursuivie, pour les sacrifices qu’ils ont endurés et, plus particulièrement, au Nigeria qui a joué durant toute cette crise un rôle majeur d’entraînement afin de ramener la paix en Sierra Leone. Aujourd’hui le retour à Freetown de Foday Sankoh et de Johnny Paul Koroma, la nomination au gouvernement de représentants de la rébellion constituent bien évidemment des évolutions encourageantes. Nous invitons toutes les parties, notamment les groupes rebelles, à respecter de bonne foi les engagements pris à Lomé.

Nous sommes à ce sujet reconnaissants de l’esprit de conciliation et de tolérance qui a été manifesté par le gouvernement du président Kabbah et qui vient encore d’être attesté par l’intervention, à cette table, du représentant du Sierra Leone. Nous le remercions.

Monsieur le Président,

Dans la mesure où cet accord de Lomé représente une évolution positive pour la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest, il est nécessaire que le Conseil de sécurité se donne les moyens de la mettre en oeuvre. C’est pourquoi nous nous sommes toujours montrés favorables aux recommandations du Secrétaire général qui appelaient à la création d’une Mission des Nations unies en Sierra Leone (MINUSIL) avec des effectifs importants, avec des règles d’engagement robustes, afin d’avoir la capacité de se défendre et d’assurer dans la cadre de son mandat - comme l’avait justement souhaité le représentant du Canada, mais ce fut un voeu qui fut suivi par les membres du conseil - la protection des populations civiles menacées.

Monsieur le Président,

Au moment où nous allons adopter un projet de résolution qui porte sur la MINUSIL, mais où nous envisageons aussi de proroger le mandat de la Mission des Nations unies en République centrafricaine, nous pouvons juger que ces faits nouveaux constituent un signal d’encouragement vis-à-vis du continent africain. Celui-ci prendra la mesure de l’ouverture plus sincère qui est faite par les membres du Conseil de sécurité à ses aspirations. Nous estimons donc que, lorsque des perspectives sérieuses de règlement des conflits existent, la communauté internationale, et au premier chef le Conseil de sécurité, doit effectivement se ranger aux côtés des Africains pour faciliter la mise en oeuvre, l’accomplissement de ces perspectives de solution pacifique. Nous souhaitons que l’engagement que nous prenons aujourd’hui pour la Sierra Leone, sous la forme très tangible d’une opération de maintien de la paix des Nations unies, nous espérons que cet engagement pourra être poursuivi dans d’autres régions d’Afrique et notamment en République démocratique du Congo.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU