Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

24 août 2000 - La situation au Kosovo : Intervention de M. Jean-David Levitte, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président,

Parmi les points développés dans l’exposé précis et détaillé que nous venons d’entendre, c’est évidemment la tenue prochaine des élections municipales qui retient l’attention. Une étape importante a été franchie la semaine dernière avec l’annonce de la date du scrutin. Nous saluons la décision prise par le Représentant spécial, conformément, je le souligne, à la résolution 1244 et au règlement du 8 juillet relatif aux élections.

Ces élections locales arrivent au bon moment. Il s’agit d’une étape indispensable pour l’établissement d’une culture démocratique au Kosovo. La MINUK, dirigée avec efficacité et compétence par M. Kouchner, s’emploie méthodiquement depuis plusieurs mois à les préparer de la façon la plus rigoureuse. Elle doit, avec notre aide, poursuivre ses efforts.

Cela exige un climat apaisé. La MINUK et la KFOR s’emploient sans relâche à le restaurer. La réconciliation bien entendu ne se décrète pas. C’est un processus qui prend du temps et qui doit mobiliser tous nos efforts. Des progrès ont été accomplis au cours de ces derniers mois, grâce notamment à l’action du Représentant spécial. Nous devons les consolider et ne rien céder aux extrémistes de tous bords qui cherchent à saboter les résultats déjà enregistrés et à faire échouer le processus électoral. La persistance des violences est inacceptable. Dans une déclaration récente, l’Union européenne a eu l’occasion de condamner avec la plus grande fermeté les actes intolérables commis dernièrement contre des enfants, ainsi que l’attentat perpétré contre le bâtiment de la mission de l’OSCE à Pristina.

La tenue des élections municipales dans de bonnes conditions permettra de conforter les progrès réalisés depuis juin 1999. Ces progrès ont été possibles grâce aux contributions fournies depuis le début de l’opération. L’Union européenne reste de très loin le principal contributeur au Kosovo avec une contribution de plus de 3 milliards d’euros en 1999 et en 2000 dans le domaine civil. Ses Etats membres fournissent près des deux tiers des troupes de la KFOR, ce qui porte la contribution totale de l’Union européenne à 8 milliards d’euros pour ces deux années. Récemment, l’Union européenne a décidé d’apporter son soutien aux efforts de la MINUK pour lutter contre les risques graves de dégradation de l’environnement causés par l’état du complexe industriel et minier de Trepca. Par l’intermédiaire de l’agence européenne de reconstruction, l’Union européenne fournira ainsi une aide de près de 6 millions d’euros pour la réhabilitation de l’usine de plomb de Zvecan.

Avant de terminer, je voudrais rendre hommage à M. McNamara et à son équipe. Si le pilier "Affaires humanitaires" cesse ses activités, c’est parce qu’il a totalement rempli sa mission. Ce succès mérite d’être salué./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU