Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

25 juillet 2003 - Côte d’Ivoire : Intervention de M. Jean-Marc de La Sablière, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président,

1. Je tiens à saluer la présence parmi nous de Monsieur le Premier ministre du Gouvernement de Réconciliation nationale de Côte d’Ivoire, M. Seydou Diarra, et à le remercier vivement pour son exposé très complet sur la situation en Côte d’Ivoire. Nous l’avons écouté avec une grande attention. Les membres du Conseil mesurent bien l’ampleur de sa tâche et tous les efforts qu’il accomplit.

2. Incontestablement, de nouvelles avancées sur la voie de la réconciliation en Côte d’Ivoire ont été enregistrées depuis le mois de mai dernier et l’adoption de la résolution 1479.

- Un cessez-le-feu total a été signé le 3 mai par les FANCI et les Forces nouvelles. L’ouest ivoirien a été pacifié.

- Les sites de cantonnement des belligérants ont été identifiés.

- Une déclaration de fin de guerre a été adoptée le 4 juillet.

- Un projet de loi d’amnistie a été déposé par le Conseil des ministres sur le bureau de l’Assemblée nationale.

- Enfin, la normalisation des relations entre la Côte d’Ivoire et ses voisins s’est engagée.

La France salue ainsi l’instauration d’un climat de confiance en Côte d’Ivoire, indispensable pour la mise en œuvre complète des accords de Linas-Marcoussis et d’Accra.

3. Mais, comme vient de le souligner M. le Premier ministre, ce processus reste fragile. Beaucoup reste à faire pour que la réconciliation en Côte d’Ivoire soit réussie. Je pense en particulier au cantonnement des forces en présence et au désarmement des Forces nouvelles qui devrait suivre le vote de la loi d’amnistie.

4. La France salue l’implication du Président Kufuor et les efforts de la CEDEAO qui démontre sa capacité politique et opérationnelle à aider au retour de la paix civile en Côte d’Ivoire. En restant vigilante sur la mise en œuvre effective des accords de Linas-Marcoussis, la communauté internationale doit continuer à soutenir la mission de la CEDEAO en Côte d’Ivoire (MICECI). La conférence des donateurs, qui s’est tenue à Paris ce 18 juillet, a donné des signes encourageants en ce sens.

5. Sur le terrain, les troupes françaises et celles de la CEDEAO poursuivent leur action en appui du processus de paix. Conformément à la résolution 1464, la France diffusera en tout début de semaine prochaine un rapport sur les activités du dispositif Licorne. Notre Conseil devra également renouveler l’autorisation qu’il avait donnée pour six mois aux forces de maintien de la paix. Ma délégation présentera à cet effet un court projet de résolution technique en début de semaine prochaine.

6. Ma délégation a préparé un projet de déclaration présidentielle pour reprendre ses principaux messages. Il a été discuté par les experts cette semaine et fait désormais l’objet d’un accord. Il pourrait être adopté en fin de séance, si vous en étiez d’accord.

Je vous remercie./.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU