Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

5 octobre 2004 - Situation dans le Nord de la bande de Gaza : Intervention de M. Jean-Marc de la Sablière, représentant permanent de la France auprès des Nations unies

Monsieur le Président,

La France a voté en faveur du projet de résolution introduit par l’Algérie, le Pakistan et la Tunisie. Ce texte appelle à la cessation immédiate des opérations militaires israéliennes dans le nord de la bande de Gaza et contient une condamnation des actes de terrorisme et réaffirme la nécessité d’une mise en œuvre rapide de la feuille de route. Ces deux éléments sont fondamentaux à nos yeux et assurent le caractère équilibré du texte.

Il nous paraissait essentiel que le Conseil réagisse rapidement à la détérioration continue de la situation dans le nord de la bande de Gaza et lance un appel à la raison. La France reconnaît le droit d’Israël à se défendre contre les actes terroristes odieux qui frappent sa population. Toutefois, il doit le faire dans le strict respect du droit international. A cet égard, le bilan humain, qui s’alourdit de jour en jour, et les destructions qui accompagnent l’opération en cours à Gaza sont injustifiables.

Je ne puis que regretter que le consensus n’ait pas été réuni autour du projet de résolution qui nous était soumis. Il est particulièrement regrettable que le Conseil soit une nouvelle fois paralysé sur cette question pourtant centrale pour la paix, la stabilité et la sécurité internationales.

Je vous remercie



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU