Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

25 juin 2014 - Conseil de sécurité - Iran/comité 1737 - Intervention de M. Alexis Lamek, représentant permanent adjoint de la France auprès des Nations unies

Je remercie l’ambassadeur Gary Quinlan pour la présentation du rapport trimestriel des activités du Comité, et pour tout le travail qu’il accomplit avec son équipe à la tête du Comité 1737.

La fuite en avant du programme nucléaire iranien constitue, depuis plus d’une décennie, un sujet de vive préoccupation de la communauté internationale. Les incertitudes qui pèsent sur les finalités exclusivement pacifiques de ce programme et le refus du dialogue de la part de l’Iran ont amené ce Conseil à mettre sur pied un régime de sanctions. Nous avons cependant toujours maintenu ouverte la porte du dialogue.

L’adoption du Plan d’action conjoint le 24 novembre dernier, qui a obtenu que l’Iran suspende, pour six mois, les activités les plus sensibles de son programme nucléaire, a permis d’ouvrir une page nouvelle dans les discussions entre le Groupe des Six et Téhéran.

Ces discussions reprendront le 2 juillet à Vienne, et devraient se poursuivre jusqu’à l’échéance prévue par le Plan d’action conjoint, c’est-à-dire jusqu’au 20 juillet.

La négociation, jusqu’à présent, a été difficile. Les positions entre le Groupe des Six et l’Iran demeurent encore éloignées sur plusieurs volets essentiels de la discussion.

Nous sommes déterminés avec nos partenaires du Groupe des E3+3 à aboutir à une solution de long terme qui permette d’établir et de garantir dans la durée la finalité exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien.

Mais il faut pour cela que l’Iran s’engage à prendre les mesures techniques pour assurer la communauté internationale qu’il ne cherchera pas à se doter d’une arme nucléaire à l’avenir.

Il reste par ailleurs indispensable que l’Iran engage avec l’Agence Internationale de l’énergie atomique un dialogue productif sur la possible dimension militaire, passée et présente, de son programme nucléaire. Les minces progrès accomplis à ce stade sur ce volet doivent être suivis par des gestes concrets de la part des Iraniens. La résolution de toutes questions en suspens avec l’AIEA est essentielle pour parvenir à une solution de long terme.

Monsieur le Président,

Je souhaite également rappeler ici que les résolutions du Conseil de sécurité sur l’Iran demeurent pleinement en vigueur en l’attente d’un règlement global de la crise de prolifération. Le Plan d’action conjoint le formule explicitement.

C’est donc avec préoccupation que nous avons pris connaissance des conclusions de l’enquête menée par le Panel d’experts du Comité sur l’interception du navire « Klos-C » par les autorités israéliennes. Ce rapport confirme que ce transfert de missiles (possiblement syriens) et de munitions a constitué une violation claire de l’embargo sur les armes décidé par la résolution 1747 du Conseil. Cet incident est préoccupant à plusieurs égards : non seulement il confirme que des armes en provenance d’Iran continuent d’être disséminées au Moyen-Orient, et alimentent la spirale de la violence dans la région ; mais il pourrait aussi mettre en question la bonne foi de l’Iran dans sa volonté affichée de répondre aux préoccupations du Conseil de sécurité.

Il appartient désormais au Comité 1737 de prendre les mesures appropriées pour répondre à cet incident. Une première réponse utile serait de transmettre aux Etats membres les leçons que le Comité pourra tirer de cette violation.

Nous saluons enfin la publication du rapport final des experts. Ce document constitue une source précieuse d’informations relatives aux programmes illicites de l’Iran, et aux moyens utilisés par Téhéran pour contourner les sanctions.

Il propose également des recommandations simples et opérationnelles, que le Comité se doit de mettre en œuvre. Nous espérons enfin que tous les Etats membres des Nations unies pourront prendre connaissance de ce rapport final et s’en servir pour améliorer autant que possible la mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité sur l’Iran.

Je vous remercie.


En savoir plus sur l’Iran.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU