Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

16 janvier 2009 - Départ de l’Ambassadeur Khalilzad - Intervention de S. E. M. Jean-Maurice Ripert au Conseil de sécurité

Au nom du Conseil de sécurité, je voudrais dire que nous voyons partir un collègue mais surtout un ami.

- Zalmy Khalilzad est un homme de conviction, d’engagement, et un homme de talent. Nous n’oublierons pas la chaleur du personnage. Nous continuerons longtemps à entendre son rire sonore résonner au Conseil de sécurité et alentour ; cela nous manquera à tous.

Le rôle de Représentant permanent des Etats-Unis auprès des Nations unies est bien difficile : il a le privilège de la puissance et du statut, mais la réalité oblige à constater qu’il est parfois un peu seul.

Dans ce rôle, Zalmay Khalilzad a évolué avec grâce. En très grand diplomate, en négociateur coriace, il a toujours su appliquer le vieil adage : toujours dialoguer et négocier, ne jamais rompre.

- Chacun connaît son itinéraire personnel : Il incarne le miracle américain de l’intégration et de la réussite personnelle.

Mais, d’une certaine façon, il incarne aussi les Nations unies : l’Afghanistan d’origine, le Liban de la jeunesse, et puis l’Amérique, qui a su à la fois lui donner sa chance et profiter de son grand talent.

- Enfin et surtout, Zalmay Khalilzad a permis de rapprocher, après une période difficile, les Etats-Unis des Nations unies.

Or, chacun sait combien notre organisation a besoin de notre soutien, de l’engagement actif de tous les Etats membres, et en particulier des Etats-Unis.

Nous te souhaitons de poursuivre avec succès ton voyage à travers la vie. Et nous ne te disons pas " adieu " mais " au revoir ".



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU