Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

16 janvier 2009 - Somalie - Adoption de la résolution 1863 au Conseil de sécurité - Explication de vote prononcée par S.E. M. Jean-Maurice Ripert

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs,

La France soutient pleinement la résolution 1863 et elle se réjouit de son adoption à l’unanimité par le Conseil de sécurité. Je remercie l’Ambassadeur Khalilzad pour son rôle décisif dans la négociation de ce texte.

L’inaction n’est pas une option face au drame qu’ont traversées les populations somaliennes, je pense en particulier à ces millions de personnes qui dépendent de l’aide internationale ou à ces vagues de personnes déplacées qui fuient devant la violence et s’échouent dans la plus grande précarité sur la route d’Afgoye. A l’inverse, décider maintenant de la création d’une opération de maintien de la paix alors que les conditions politiques et les conditions de sécurité nécessaires ne sont pas réunies, aurait envoyé les casques bleus à l’échec et constitué un faux espoir pour la population la plus meurtrie d’Afrique. Il en aurait été de même si nous nous étions engagés à l’aveugle à déployer une opération de maintien de la paix à une date choisie de façon arbitraire.

L’approche de la résolution 1863 permet à la fois d’envoyer un signal politique fort et de commencer à agir concrètement en Somalie même :

- 1- tout d’abord, elle envoie un signal politique nouveau et réaliste, celui que le Conseil de sécurité est prêt, sur le principe, à créer une opération de maintien de la paix dès lors que les conditions nécessaires seront remplies. La résolution est très claire sur ce point, elle est aussi très claire pour indiquer que cela suppose une décision ultérieure du Conseil de sécurité. Naturellement, cette décision sera prise en fonction de l’évolution de la situation en termes politiques et de sécurité. Nous attendons du Secrétaire général qu’il nous présente en avril un rapport détaillé sur la situation qui mette le Conseil en mesure de se prononcer.

Des événements majeurs s’enchaînent : l’armée éthiopienne s’est désormais retirée de Mogadiscio, par ailleurs, après la démission du Président Yusuf le 29 décembre dernier, des élections présidentielles sont prévues le 26 janvier. Les risques sont grands, mais il est essentiel que les parties somaliennes saisissent les opportunités politiques qui s’ouvrent aussi à elles pour mettre en œuvre plus pleinement l’accord de Djibouti, le rendre progressivement plus inclusif, poursuivre le dialogue politique et commencer à améliorer la sécurité dans des zones limitées.

- 2- deuxièmement, la résolution 1863 permet au Conseil de sécurité d’agir sans attendre pour soutenir l’AMISOM, et je souhaite ici rendre hommage à l’Ouganda et au Burundi pour leur action. Elle permet aussi de soutenir les forces de sécurité conjointes créées à la suite de l’accord de Djibouti.

La résolution demande ainsi au Secrétaire général d’établir un fonds fiduciaire (trust fund) et d’organiser une conférence des donateurs pour trouver des ressources additionnelles, ainsi que de mettre sur pieds comme il l’a proposé le 19 décembre, un paquet de soutien logistique pour l’AMISOM. Tout ceci peut et doit se faire vite, dans la transparence et naturellement en respectant les principes budgétaires des Nations Unies.

Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs, le Conseil de sécurité a fait le choix de l’action en Somalie et au large de la Somalie. En mer, avec les résolutions 1846 et 1851, la lutte contre la piraterie est menée de façon active par l’Union européenne et par un grand nombre de nations. A terre, la résolution 1863 prévoit de nombreuses mesures qui doivent se traduire dans les faits, qu’il s’agisse des mesures financières que j’ai mentionnées à l’instant, ou encore de l’installation du Représentant spécial du Secrétaire général en Somalie, qui sont autant d’outils pour aider les Somaliens à tenir la promesse de l’accord de Djibouti, celle, enfin, de faire revenir la paix en Somalie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU