Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

1-8 décembre 2010 - Côte d’Ivoire - Elections - Déclarations du Président de la République et communiqués de la Présidence



Communiqué du 8 décembre 2010 :

Le Président de la République se félicite de la déclaration du Conseil de Sécurité unanime appelant au respect du résultat de l’élection de M. Alassane OUATTARA comme Président de la Côte d’Ivoire.

Il remercie le Président MEDVEDEV, avec lequel il s’était entretenu au téléphone mercredi soir, de l’aide apportée par la Russie à cette prise de position importante.


Déclaration de M. le Président de la République sur la situation en Côte d’Ivoire, Bangalore (Inde) - Samedi 4 décembre 2010


Mesdames et Messieurs,

Je voudrais faire une déclaration s’agissant de la situation en Côte d’Ivoire. Le peuple ivoirien a voté massivement et dans le calme. La France veut rendre hommage aux Ivoiriens pour leur attitude responsable et respectueuse de la démocratie.

La Commission électorale indépendante a proclamé les résultats qui marquent une nette et incontestable victoire pour Alassane OUATTARA. Après vérification des votes le représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies a confirmé le caractère incontestable de la victoire d’Alassane OUATTARA. Le Secrétaire général des Nations Unies, M. BAN Ki-Moon, a entériné le résultat du scrutin et adressé ses félicitations au Président élu, M. OUATTARA. A sa suite, le Président OBAMA, les dirigeants européens ont, comme moi-même, salué la victoire d’Alassane OUATTARA.

Il faut maintenant que s’organise une transition ordonnée dans le calme et la sérénité. La volonté du peuple ivoirien doit être respectée. La France, respectueuse de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, qui est l’amie de tous les Ivoiriens, la France qui n’a soutenu aucun candidat, souhaite que cette élection permette l’établissement durable de la réconciliation, de la paix et de la stabilité dont la Côte d’Ivoire a besoin.

Je lance donc un appel à tous les dirigeants et responsables civils et militaires pour qu’ils respectent la volonté du peuple et s’abstiennent de toute initiative de nature à provoquer la violence.

Je me suis entretenu cette nuit longuement au téléphone avec le Secrétaire général des Nations Unies, avec le Président GBAGBO et avec le Président élu Alassane OUATTARA. J’aurai à nouveau aujourd’hui un entretien avec le Président GBAGBO.

Un président est élu en Côte d’Ivoire, l’ensemble de la communauté internationale et les Nations Unies l’ont reconnu. Le Président, c’est M. Alassane OUATTARA. La France soutient la démocratie et la volonté libre du peuple ivoirien.

Je vous remercie.


Communiqué du 3 décembre 2010 :

Le Président de la République prend acte des déclarations du Secrétaire général des Nations Unies et de son Représentant spécial en Côte d’Ivoire, par lesquelles ceux-ci confirment la victoire de M. Alassane Ouattara à l’élection présidentielle ivoirienne.

Il rend hommage au peuple ivoirien pour son attitude responsable et respectueuse de la démocratie tout au long des opérations électorales, qui sont à présent achevées.

Le chef de l’Etat adresse ses félicitations au Président élu, M. Alassane Ouattara. Il lui exprime ses vœux chaleureux de plein succès dans la haute mission que le peuple ivoirien lui a confiée, et se réjouit de son intention de former un gouvernement d’union.

Le Président de la République lance un appel au Président Laurent Gbagbo et à tous les responsables civils et militaires ivoiriens pour qu’ils respectent la volonté du peuple, s’abstiennent de toute initiative de nature à provoquer la violence et coopèrent à l’établissement durable de la réconciliation, de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire.


Communiqué du 2 décembre 2010 :

Les élections présidentielles en Côte d’Ivoire se sont déroulées jusqu’à présent dans des conditions qui font honneur à la démocratie ivoirienne.

La Commission Electorale Indépendante s’est acquittée avec rigueur de sa mission, et son Président a proclamé cet après-midi les résultats provisoires du scrutin.

Il appartient désormais au Conseil constitutionnel de proclamer les résultats définitifs dans le strict respect de la volonté clairement exprimée par le peuple ivoirien. La certification des résultats par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en dépend.

Le Président de la République lance un appel aux dirigeants et responsables ivoiriens concernés pour que le processus électoral, si bien engagé, s’achève rapidement dans un climat apaisé et ouvre à la Côte d’Ivoire une nouvelle ère de paix et de prospérité.


Communiqué du 1er décembre 2010 :

En participant en très grand nombre au second tour de l’élection présidentielle le 28 novembre, les Ivoiriens ont démontré une nouvelle fois leur attachement à la démocratie et leur souhait que la Côte d’Ivoire retrouve durablement la paix, la stabilité et la prospérité.

Le processus électoral doit à présent être conduit à son terme de façon transparente, apaisée et sans entraves. La volonté du peuple ivoirien doit être pleinement respectée. Il est essentiel que la Commission électorale indépendante annonce les résultats dans le délai prévu, c’est-à-dire avant ce soir.

Le Président de la République appelle toutes les parties ivoiriennes à coopérer avec la Commission pour qu’elle puisse accomplir son mandat sans retard.

Le chef de l’Etat apporte tout son soutien au Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Côte d’Ivoire, M. Choi Young-Jin, qui est chargé de la certification du processus électoral conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.



Pour en savoir plus, consultez notre fiche Côte d’Ivoire



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU