Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

17 octobre 2012 - Journée mondiale du refus de la misère

Déclaration du porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères

À l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, la France salue l’adoption par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies des principes directeurs sur l’extrême pauvreté et les droits de l’homme élaborés par le rapporteur spécial des Nations unies sur l’extrême pauvreté, Mme Magdalena Sepúlveda.

La France, qui participe activement à la lutte conte la misère menée par les organisations internationales, avait en effet porté la question de l’extrême pauvreté aux Nations unies, en liaison avec ATD-Quart monde.

L’éradication de la pauvreté est le premier des Objectifs du Millénaire pour le développement ; la pauvreté empêche les plus vulnérables de jouir de leurs droits fondamentaux. Elle constitue une atteinte à la dignité de la personne. Il est nécessaire de veiller à ce que les politiques de développement durable préviennent l’exclusion sociale et intègrent la lutte contre la pauvreté et il convient de la combattre en rendant effectifs les droits existants, dont chaque être humain doit pouvoir jouir.

Pour célébrer cette journée mondiale, la France a co-organisé de nombreuses manifestations autour de l’éradication de la pauvreté à Paris et aux Nations unies à New York.

La France ne ménagera pas ses efforts pour que de nouveaux progrès dans la lutte contre la misère puissent être accomplis au sein des enceintes multilatérales, et en particulier aux Nations unies qui viennent de lancer les travaux en vue de l’élaboration du cadre international de développement pour l’après 2015.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU