Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

19 novembre 2013 - Attaques terroristes au Liban

Déclaration du Conseil de sécurité
(New-York, 19 novembre 2013)


Traduction en français en cours.

"Les membres du Conseil de sécurité condamnent fermement les attentats terroristes perpétrés le 19 novembre contre l’ambassade de la République islamique d’Iran à Beyrouth, qui ont fait au moins 23 morts et plus de 140 blessés, et qui ont été revendiqués par un groupe lié à Al-Qaida.

Les membres du Conseil présentent leurs condoléances aux familles des victimes et témoignent leur sympathie à tous ceux qui ont été affectés par ces actes de haine, ainsi qu’aux peuples et aux Gouvernements libanais et iraniens.

Les membres du Conseil réaffirment que le terrorisme constitue, dans toutes ses formes et ses manifestations, une grave menace pour la paix et la sécurité internationales, et que tout acte de terrorisme est criminel et injustifiable, quel que soit son motif, son auteur, et le lieu ou le moment où il est commis.

Les membres du Conseil réaffirment qu’il faut lutter par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations qu’impose le droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire, contre la menace que les actes terroristes font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Les membres du Conseil soulignent qu’il faut traduire leurs auteurs en justice.

Ils rappellent le principe fondamental de l’inviolabilité des locaux diplomatiques et consulaires et l’obligation qu’ont les États hôtes, notamment au titre de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques et de celle de 1963 sur les relations consulaires, de prendre toutes mesures appropriées afin d’empêcher que les locaux diplomatiques et consulaires ne soient envahis ou endommagés, la paix de la mission troublée ou sa dignité amoindrie, et d’empêcher toute atteinte à la personne des agents diplomatiques et consulaires.

Rappelant la déclaration du Président du Conseil en date du 10 juillet 2013, les membres du Conseil demandent à tous les Libanais de préserver leur unité nationale face aux tentatives de déstabilisation, et soulignent qu’il importe que toutes les parties respectent la politique de dissociation adoptée par le Liban et s’abstiennent d’intervenir dans la crise syrienne, conformément à l’engagement qu’elles ont pris dans la Déclaration de Baabda.".

En savoir plus sur le Liban.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU