Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Construction de logements dans les colonies

Déclaration des autorités françaises



Déclaration de M. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères


1er décembre 2012


Des informations font état d’une possible décision du gouvernement israélien d’autoriser la construction de 3.000 logements dans les colonies, y compris dans une nouvelle zone de colonisation en Cisjordanie, à l’Est de Jérusalem.

Si elle était confirmée, cette décision serait grave. Elle constituerait un obstacle sérieux à la solution de deux États, en portant atteinte à la contiguïté territoriale d’un futur État palestinien. Elle saperait la confiance nécessaire à la reprise du dialogue.

J’appelle les autorités israéliennes à s’abstenir de toute décision en ce sens et à manifester clairement leur volonté de reprendre les négociations.

Convocation de l’ambassadeur israélien au ministère des Affaires étrangères : Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères


3 décembre 2012


Le directeur de cabinet du Ministre a convoqué ce jour l’ambassadeur d’Israël à Paris. Dans la ligne de la déclaration du Ministre du 1er décembre, il lui a exprimé la très vive préoccupation de la France, à la suite de la décision du gouvernement israélien d’autoriser la construction de 3.000 logements dans les colonies. Cette dernière relance le processus de planification de la colonisation dans la zone dite E1 en Cisjordanie, à l’Est de Jérusalem.

Il a été rappelé à l’ambassadeur d’Israël que la France condamne la colonisation israélienne, sous toutes ses formes. La colonisation est illégale au regard du droit international, nuit à la confiance nécessaire à la reprise du dialogue et constitue un obstacle à une paix juste fondée sur la solution des deux États.

La construction dans la zone E1 porterait gravement atteinte à la solution des deux États, en isolant Jérusalem, qui a vocation à devenir la capitale des deux États, de la Cisjordanie, et en menaçant la contiguïté territoriale et la viabilité du futur État palestinien.

Nous appelons les parties au processus de paix à s’abstenir de tout geste de nature à compliquer la reprise rapide et sans condition des négociations, que nous appelons de nos vœux.


En savoir plus sur Israël et la Palestine.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU