Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Journalistes tués à Homs en Syrie

Déclaration de M. Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes
(Paris, le 22 février 2012)


Dès que nous avons été informés du bombardement dont a été victime un groupe de journalistes à Homs j’ai, avec le Président de la République, exprimé la condamnation la plus ferme de la France face à ces nouveaux actes de barbarie commis par le régime de Damas.

Ces journalistes ont été tués et blessés alors qu’ils faisaient leur travail d’information sur les terribles massacres qui se poursuivent à Homs malgré les dénégations du régime syrien.

Les autorités syriennes viennent une fois de plus de faillir à une obligation fondamentale qui est la leur à savoir garantir la sécurité des journalistes, la liberté de l’information. Après Gilles Jacquier, c’est une nouvelle victime française qui, avec d’autres confrères, paie de sa vie son engagement au service de la liberté de l’information.

Je demande solennellement au gouvernement syrien l’arrêt immédiat des attaques et le respect des obligations humanitaires qui s’imposent à lui, qu’il s’agisse des journalistes, bien sûr, ou de l’ensemble de la population civile syrienne.

A ma demande, notre ambassade à Damas a exigé des autorités syriennes un accès sécurisé et médicalisé pour pouvoir porter secours aux blessés avec le soutien du Comité International de la Croix-Rouge.

Mon directeur de cabinet a convoqué l’ambassadrice de Syrie à Paris pour lui faire part dans les termes les plus fermes de ces mêmes exigences.

La France tient les autorités syriennes pour responsables et comptables de la vie de nos ressortissants et de nos blessés.

Ce soir mon message est clair : face à l’urgence de la situation, le régime de Damas nous doit une réponse, et il sera comptable de ses actes.



Pour en savoir plus sur la Syrie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU