Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

L’engagement de la France en Afghanistan

Une synergie des actions civiles et militaires


Pourquoi la France s’engage

Par respect pour ses engagements internationaux, ses responsabilités et ses valeurs

La France, membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, intervient en Afghanistan, aux côtés de 40 nations parmi lesquelles 25 des 27 pays de l’Union européenne, à la demande des autorités afghanes et sous mandat de l’ONU.

Elle contribue ainsi, conformément à ses principes et à ses valeurs, à la défense des droits de l’Homme et à l’amélioration de la condition féminine.

Pour combattre le terrorisme

Il ne faut pas que l’Afghanistan redevienne, comme à l’époque du régime des Talibans, la proie et le sanctuaire du terrorisme international. Il faut préserver ce pays du chaos et du totalitarisme.

En luttant contre ces menaces, la France œuvre également à sa propre sécurité.

Pour contribuer à la reconstruction et au développement

L’Afghanistan, pays meurtri par plusieurs décennies de guerre, doit être entièrement reconstruit : infrastructures, gouvernance, économie, systèmes éducatif et de santé… La France prend une part active à cet effort, pour rendre au plus vite aux Afghans la maîtrise de leur destin.

Par fidélité à une longue histoire d’amitié et de solidarité avec le peuple afghan

Depuis 1920, la coopération entre la France et l’Afghanistan n’a jamais cessé, même aux heures les plus sombres qu’a connues ce pays, quand les ONG françaises continuaient d’agir en secours des populations civiles. Depuis 2001, les liens se sont encore intensifiés.

Les progrès accomplis depuis 2001

L’action internationale à laquelle la France contribue a permis…

…de restaurer l’Etat de droit, d’améliorer la gouvernance et d’enraciner la démocratie

- 70 % d’Afghans ont voté lors de l’élection présidentielle de 2004.

- Nouveau scrutin présidentiel en 2009.

- Un Parlement a été élu en 2005.

- La mise en œuvre du programme national de solidarité a vu la création de conseils paritaires mixtes dans plus de 20 000 villages.

- 5 millions de réfugiés sont rentrés en Afghanistan depuis 2002.

…d’œuvrer pour le respect des droits de l’homme, pour celui de la liberté d’expression et pour l’amélioration de la condition des femmes

- La constitution adoptée en janvier 2004 protège les droits de l’homme et les droits des femmes.

- La loi garantit la liberté d’expression : il existe désormais plus de 400 journaux, 80 radios, plus de 30 chaînes de télévision.

- Le parlement afghan compte 27 % de femmes.

…d’obtenir des progrès en matière de santé

- Taux de mortalité infantile (-25 % depuis 2001 = 40 000 enfants sauvés chaque année).

- Formation de plus de 10 000 personnels de santé, dont 50 % de femmes.

- Plus de 20 % de la population a désormais accès à l’eau potable, grâce à la réalisation de 10 000 points d’eau.

…d’améliorer l’accès à l’éducation

- Près de 6 millions d’enfants sont aujourd’hui scolarisés, dont plus de deux millions de filles.

- 3 600 écoles ont été construites depuis 2001.

…de réhabiliter les infrastructures

- Plus de 13 000 km de routes réhabilités depuis 2001.

- La production d’électricité a triplé depuis 2002.

…de favoriser le développement économique

- Forte croissance économique, tirée par le dynamisme des services et du bâtiment.

- Augmentation de 70 % du PIB depuis 2001.

- Redémarrage marqué de la production agricole (blé, coton, safran).

L’action diplomatique

Des relations bilatérales densifiées

Multiplication des visites bilatérales de haut niveau en Afghanistan (Président de la République, ministres, parlementaires).

2008 : Une action renforcée sur la scène internationale

Organisation de la conférence internationale de soutien à l’Afghanistan à Paris en juin, organisation de la réunion régionale de l’Afghanistan et de ses voisins à La Celle-Saint- Cloud en décembre…

La conférence de Paris a rassemblé 85 pays et organisations internationales. Elle a permis de réaffirmer le soutien politique et, avec près de 20 milliards de dollars promis, le soutien financier de la communauté internationale à l’Afghanistan, en actant un partenariat renouvelé axé sur une appropriation croissante des responsabilités par les Afghans.

Lors de la réunion de La Celle-Saint-Cloud, la France s’est attachée à promouvoir le renforcement de la coopération régionale et à lui donner une impulsion politique nouvelle.

L’engagement militaire

En février 2009, environ 2 800 militaires français sont présents en Afghanistan, dans le cadre des opérations de lutte contre le terrorisme et de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) de l’OTAN.

La sécurité du peuple afghan

La France accompagne la montée en puissance de l’armée nationale afghane dans les domaines de la formation et de l’assistance opérationnelle aux unités.

Des responsabilités régionales et locales

Kaboul :

La France a pris le commandement de la région capitale, l’un des cinq commandements régionaux de la FIAS. Le contingent français, environ 1 400 hommes, est composé de l’état-major, du bataillon français, du bataillon de commandement et de soutien, et du détachement hélicoptères.

Il organise, depuis fin août 2008, le transfert progressif des responsabilités de la sécurité aux forces afghanes.

Kapisa :

Un groupement tactique interarmes d’un effectif de 600 hommes est déployé en Kapisa (au nord-est de Kaboul). Il assure des missions de sécurisation aux côtés de l’armée nationale afghane.

(Informations mises à jour en février 2009)

L’aide à la reconstruction

L’aide gouvernementale française intervient dans de nombreux domaines.

Quelques exemples...

Santé

Création de l’Institut médical français pour l’enfant de Kaboul, projet de réhabilitation du système de transfusion sanguine, coopération hospitalo-universitaire…

Agriculture

Relance de la filière cotonnière, développement de l’horticulture, appui institutionnel au ministère afghan de l’agriculture…

Education

Appui aux lycées francophones pour garçons (Esteqlal) et pour filles (Malalaï) de Kaboul, enseignement du français à l’université de Kaboul…

Gouvernance et Etat de droit

Appui à la mise en place du Parlement, actions de formation des fonctionnaires de justice (cour suprême)…

Lutte contre la drogue et police scientifique

Formation des fonctionnaires de police et fourniture d’équipement.

Développement du secteur privé

Programmes de financement du microcrédit pour encourager l’activité locale.

Sauvegarde du patrimoine culturel afghan

Actions de coopération archéologique et audiovisuelle.


L’aide française sera augmentée au cours des trois prochaines années. La priorité sera mise sur l’agriculture, l’éducation et la santé, domaines essentiels pour améliorer les conditions de vie de la population.

L’aide est aussi portée par les ONG françaises, qui reçoivent des subventions, notamment pour financer des actions en matière d’aide alimentaire.

Liens utiles

www.diplomatie.gouv.fr
Pour tout savoir sur l’histoire, l’économie, la situation intérieure et politique actuelle de l’Afghanistan, l’engagement de la communauté internationale, le rôle des Nations unies, l’action de la France…

www.diplomatie.gouv.fr/conference-a...
Présente, sous différents supports (textes, photos, vidéos), les actions menées depuis 2001 en faveur du relèvement de l’Afghanistan.

www.defense.gouv.fr
Pour tout savoir sur les forces françaises dans le monde et en Afghanistan en particulier.

www.defense.gouv.fr/ema
Pour connaître les caractéristiques détaillées (textes, photos, vidéos) de l’engagement des militaires français en Afghanistan.

www.unama-afg.org
Site de présentation des actions menées par les Nations unies en Afghanistan.



Source : Plaquette réalisée par le ministère des Affaires étrangères et européennes et le ministère de la Défense (Juin 2009)



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU