Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Le 17 juin : Journée mondiale de lutte contre la désertification

" Il est trop tard pour être pessimiste. A chacun d’agir ", déclare-Yann Arthus-Bertrand.

Découvrez son dernier film, Home, gratuitement sur Internet (Cliquer sur ce lien).

Le photographe, qui s’est fait une spécialité de montrer la terre vue du ciel, a réalisé un documentaire destiné à alerter l’opinion sur les catastrophes écologiques qui nous menacent.


Le 17 juin 2009 est la journée mondiale de lutte contre la désertification


La communauté internationale célèbre aujourd’hui la journée mondiale de lutte contre la désertification, à la date anniversaire de la signature à Paris, le 17 juin 1994, de la Convention des Nations unies sur la Lutte contre la Désertificationqui est l’un des principaux accords multilatéraux sur l’environnement.

La France a joué un rôle important dans l’élaboration de cette convention, ratifiée par 193 pays et qui accorde une priorité explicite à l’Afrique. Elle s’inscrit dans la stratégie de développement durable affirmée au Sommet de Rio.

Deux milliards de personnes sont affectées par la désertification, 40 pour cent de la superficie de la planète sont concernés, dont 20 pour cent sont déjà sévèrement dégradés. Les pays les plus exposés sont les pays africains, au nord comme au sud du Sahara.

La dernière conférence des parties, tenue à Madrid en 2007 a adopté une stratégie décennale dotée de quatre objectifs stratégiques :

- améliorer les conditions de vie des populations affectées par la désertification,

- améliorer l’état des écosystèmes dégradés,

- mettre en évidence les liens entre la mise en oeuvre de la convention et la lutte contre la faim, la gestion des migrations, la résolution des conflits liés au moins pour partie aux enjeux environnementaux, la préservation de la biodiversité ou la séquestration du carbone.

- mobiliser les ressources en faveur de la mise en oeuvre de la convention.

La France souhaite que lors de la prochaine Conférence des Parties, qui se tiendra à Buenos Aires du 21 septembre au 2 octobre 2009, les modalités et les moyens d’une mise en oeuvre effective de ce plan stratégique puissent être approuvés.

La France a pris l’initiative d’élaborer un ’’Document d’orientation stratégique sur la lutte contre la désertification et la dégradation des terres’’. Ce travail a mobilisé l’ensemble des acteurs concernés, publics et privés.

De 2001 à 2007, la France a engagé 200 millions d’euros dans la lutte contre la désertification, en apportant un appui aux organisations régionales africaines impliquées dans la lutte contre la dégradation des terres, en particulier ’’ l’Observatoire du Sahara et du Sahel. Elle mettra à disposition, d’ici la fin septembre 2009, un assistant technique au secrétariat de la convention et un autre expert au mécanisme mondial de la Convention sur la région Afrique et la coopération sud-sud.

La France encourage les synergies entre les trois conventions de Rio afin de traiter ensemble les enjeux de l’eau, du changement climatique, de la désertification, de la biodiversité et du développement. Le rôle de la gestion durable des sols et de la lutte contre la désertification doit être reconnu comme essentiel pour l’adaptation et l’atténuation du changement climatique.’

Communiqué du ministère des Affaires étrangères et européennes - 17 juin 2009


La France est activement engagée aux côtés des Nations unies dans la lutte contre le changement climatique


- Etre exemplaire sur le plan national : le modèle du " Grenelle de l’Environnement adopté sous Présidence française du Conseil de l’Union européenne le 12 décembre 2008 a marqué une étape historique : l’Union européenne est la première grande économie mondiale à adopter un programme opérationnel, précis et contraignant de mise en œuvre d’un engagement de réduction - moins 20% - des émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2020, ainsi qu’une amélioration de 20% de l’efficacité énergétique, et une part de 20% d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique à cet horizon.


- Une forte implication dans les négociations internationales en faveur du succès de la conférence de Copenhague :


— Une mobilisation diplomatique pour attirer l’attention de la Communauté internationale sur le sort des plus vulnérables : l’Assemblée générale des Nations unies a adopté le 3 juin 2009 par consensus une résolution reconnaissant que le changement climatique constituait un enjeu de sécurité internationale.


— Des initiatives concrètes pour faire progresser les négociations : La réunion du Forum des Economies Majeures) les 25 et 26 mai 2009 a réuni à Paris l’essentiel des pays émetteurs de gaz à effet de serre de la planète afin de dégager les convergences nécessaires pour obtenir un accord substantiel à Copenhague dans le cadre des Nations unies, et d’identifier des pistes d’action et de coopération à long terme.

Conférence de presse de Bernard Kouchner et Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, sur le futur Forum des économies majeures sur l’énergie et le climat au CAPE (20 mai 2009)

Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU