Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Résolution du Conseil des droits de l’Homme sur la Syrie

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes
Paris, le 23 mars 2012


Après une première résolution prise en urgence au début de sa session, le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, à Genève, s’est exprimé pour la seconde fois en condamnant les autorités de Damas pour leur politique de répression massive du peuple syrien et les crimes contre l’humanité qui sont commis, en exigeant la cessation des violences et un accès humanitaire et en demandant l’ouverture d’un dialogue politique national. Le Conseil a également décidé de la prolongation du mandat de la commission d’enquête sur la Syrie, compte tenu de la gravité de la situation sur le terrain.

Après la déclaration présidentielle du Conseil de sécurité du 21 mars dernier, cette résolution, adoptée par le Conseil des Droits de l’Homme à une majorité encore plus forte, constitue un nouveau message sans ambigüité des Nations unies au régime syrien, dont l’isolement international quasi-total est confirmé.

Alors que les violences se poursuivent, les autorités de Damas doivent entendre ce message, mettre en œuvre sans délai les exigences de la communauté internationale, et notamment le plan en 6 points de M. Kofi Annan, Envoyé spécial des Nations unies et de la Ligue arabe.




En savoir plus sur la Syrie.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU