Twitter Facebook Flickr Youtube RSS Share

Soudan - Arrestation de personnels de la mission des Nations unies - Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et européennes

Paris, le 23 juin 2011 Retour à la table des matières


La France condamne avec fermeté l’arrestation arbitraire de personnels de la Mission des Nations unies au Soudan (MINUS). Elle appelle le gouvernement soudanais à procéder à leur libération immédiate jusqu’à ce que leur soient notifiées officiellement les charges qui pourraient être retenues contre eux. La France condamne vigoureusement toute tentative d’intimidation sur le personnel des Nations unies. Elle appelle le Soudan à respecter l’intégralité du mandat de la MINUS, tel que défini notamment dans la résolution 1590 du Conseil de Sécurité, et à faciliter sa mission, pour le bénéfice de la paix et des populations civiles.

La France appelle instamment l’ensemble des parties à faire preuve de la plus grande retenue et à prendre toutes les mesures de nature à favoriser le rétablissement de la confiance. En cette période délicate, aucune entrave ne doit être mise au travail de la MINUS, dont l’action est essentielle pour venir en aide aux populations civiles touchées par les affrontements, alors que des rapports inquiétants font état d’attaques ciblées contre certains groupes en fonction de leur appartenance ethnique ou de leur affiliation politique. La France condamne vivement toute attaque de ce type. Elle encourage les parties à signer au plus vite un accord de cessez-le-feu dans le Kordofan méridional et à permettre aux acteurs humanitaires un accès libre et sans entraves à l’ensemble des populations.



Bookmark and Share
Bookmark and Share
Rss
Organisation des Nations Unies Présidence de la République France Diplomatie La France à l'Office des Nations Unies à Genève Union Européenne Première réunion de l'ONU