22 avril : Signature de l’Accord de Paris

JPEG

Plus de 150 chefs d’État ou leurs représentants sont attendus le 22 avril prochain pour signer l’Accord de Paris. Ségolène Royal, Présidente de la COP est à New York du 18 au 22 avril pour préparer cet événement.

Ségolène Royal est à New York du 18 avril au 22 avril, où elle participe à différents forums de haut niveau sur lesquels la France est particulièrement engagée.

Les 20 et 21 avril - Principaux événements

Le forum Africain. Dans la continuité des engagements de la COP21, la ministre souhaite consolider les contrats pour le développement des projets d’adaptation et d’atténuation au changement climatique sur ce continent. Trois sujets sont prioritaires : les énergies renouvelables, la grande muraille verte et le lac Tchad.

Un événement de haut niveau sur Océan et Climat. Le France organise une conférence de haut niveau L’Océan, une solution pour le changement climatique et le développement durable au siège des Nations unies, le 21 avril, veille de la signature.Il s’agit d’avancer sur les grands thèmes définis à la COP : les aires marines protégées, la protection du trait de côte, le développement des énergies marines renouvelables, la protections de la biodiversité...

Les 22 avril - Signature de l’Accord de Paris

Signature de l’Accord de Paris par plus de 150 chefs d’État ou leurs représentants. Ségolène Royal, présidente de la COP, ouvre et clôture la cérémonie de signature de l’Accord de Paris devant l’Assemblée générale des Nations unies.

L’Alliance solaire internationale. Le présidente de la COP copréside avec le ministre de l’Énergie indien M. Goyal cet évènement de Haut niveau. C’est l’une des coalitions phares lancées à Paris le 30 novembre 2015, initiée par l’Inde et la France. 80 pays ont déclaré leur intérêt pour cette Alliance qui vise à faciliter le développement des énergies solaires dans plus de 120 pays à fort potentiel solaire. Cette réunion doit permettre d’avancer sur le programme de financement et les applications solaires décentralisées, en particulier en milieu rural.

Une déclaration conjointe des chefs d’État sur le prix du carbone. Cette déclaration fixera comme objectifs : d’élargir la tarification du carbone, en mettant en œuvre un prix sur le carbone dans les administrations et les secteurs qui n’en disposent pas actuellement ; d’approfondir la tarification du carbone là où elle existe déjà, en renforçant l’ambition afin d’assurer clairement les signaux de prix à long terme pour l’investissement, conformément à l’objectif à long terme de l’Accord de Paris ; de Renforcer la coopération internationale, en facilitant et en favorisant l’alignement ou la possible convergence des programmes de prix nationaux du carbone.

La signature, un préalable. Après l’adoption le 12 décembre dernier, chaque pays doit désormais signer l’Accord de Paris. Il est ouvert à la signature au siège des Nations unies, à New York, du 22 avril 2016 au 21 avril 2017. La signature reflète l’intention d’un pays à être lié par un accord et constitue une étape préalable à la ratification.

Dernière modification : 07/12/2016

Haut de page